Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 I feel you tracing my scars (Charon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar
› pseudo : edm
› messages : 21
› autres comptes : /
› célébrité : Dominic Sherwood
› crédits : moi-même
› âge : Un quart de siècle. Perdu dans cette age ou tu étais trop grand pour être un enfant, mais trop jeune pour être un adulte.
MessageSujet: I feel you tracing my scars (Charon)   Jeu 21 Déc - 23:13

Charon Sylvester Ollivander
Gods, men, everything else, all of it will end badly
âge ›Un quart de siècle. Perdu dans cet age ou tu étais trop grand pour être un enfant, mais trop jeune pour être un adulte. 25 ans date et lieu de naissance › > 14 février  à Londres, journée des amoureux. L'ironie d'une date qui avais le don de t'agacer, car pour toi ce jour n'avait rien de différent à un autre.
profession › Ton nom était une étiquette que tu n'avais su changer. Au fond, c'était probablement inscrit dans vos gènes, cet intérêt que vous pouviez porter à l'art fort particulier et secret qu'était la création de baguette. Sans grande surprise tu étais donc un fabricant de baguette.  situation amoureuse › Célibataire, tu te trouvais toujours une excuse pour rester seul, la peur blottie au fond de ton ventre lorsque tu sentais ton coeur ne battre que trop rapidement à cause d'un regard envouteur.  orientation sexuelle › Depuis que tu avais l'âge d'éprouver de l'attirance, ton regard n'avait été attiré que par les courbes féminines.  situation financière › Les Ollivander n'étaient ni riche, ni pauvre. Vous vous complaisiez à parfaire votre art sans chercher pour autant à vous enrichir.  groupe › Crucio avatar › Dominic Sherwood crédit › Mille rêve.
+ : A l’écoute; Ambitieux; Attentif; Brave; Combatif; Courageux; Déterminé; Dévoué; Endurant; Humble; Intuitif; Modeste; Observateur: Perspicace; Persuasif; Réaliste;: Tenace;
- : Agressif; Bagarreur; Blasé; Borné; Colérique; Cynique; Désinvolte; Entêté; Grossier; Impatient; Indiscret; Insatisfait; Irrespectueux; Jaloux; Menteur; Pessimiste, Provocateur; Secret
statut du sang › Le sang qui parcourait tout ton corps n'était aux yeux de certains qu'un mélange de grandeur et d'impureté. Un mélange de l'amour, car tu étais le fruit d'une union qui à l'époque dérangeait, fils d'un sorcier de sang-pur et d'une cracmole. Tu étais un sang-mêlé.
ancienne école/maison › Racine enraciné depuis toujours en Angleterre, tu étais destiné à faire ta scolarité à Poudlard, comme tes pères. Tu avais rejoint les rangs des bleus argentés, amoureux du savoir avait prévalu sur le reste de ta personnalité. Car si tu étais un serdaigle, tu étais probablement le plus caractériel. Modeste mais impulsif, parfois tu ne prenais pas la peine de réfléchir et laissais tes émotions te dicter tes actes.  baguette › Ta baguette mesure 30.6 cm et a été faite dans un bois de mélèze, le bois des sorciers ayant un talent caché. Un doux mensonge, tu n'en as point, de talent. Un cheveu de vélane en son coeur. Flexible.  patronus › Il était lié à l’obscurité, car il ne sortait que la nuit, silencieux et passait inaperçu, il n’en était pas moins attiré par la lumière, comme l'âme attirée par la vérité divine. Le papillon de nuit, symbole de la quête de vérité mais étalement de la fragilité. épouvantard › Ta baguette brisée, comme si tu n'avais plus ce privilège d'être du rang des sorciers. Destitué de ta place, tel un déchet. amortencia › Tu sentais un mélange de verveine citronné, de Cannelle, et une touche de fleur d'anis  signe(s) distinctif(s) › Si tu étais un Ollivander, tu ne restais pas juste un nom. Toi, tu étais l'Ollivander aux yeux vairon, un oeil bleu puis un bleu mais également marron. Une particularité qui enfant était marquée de moquerie et qui maintenant semble plaire. Tu es également quelqu'un d'ambidextre.  
Enfant tu étais un être sage et docile, adolescent, tu commençais à avoir conscience de bien trop de change. Tes yeux ne filtraient plus la vie de manière innocente, non, ils étaient bien ouvert sur la réalité, sur les vrais problèmes, ceux que tu aurais préférés entrapercevoir que quelques années plus tard. Car tu le savais, rien ne serait jamais aisé, la vie ne l’était pas, elle n’était clémente avec personne . Enfant aux yeux étrange, il semblait que ta particularité était comme si tu avais tiré une mauvaise carte à la naissance. Car si les enfants sont d'un cruauté enfantine, les adolescents eux sont mesquins et savent parfaitement différencier le bien du mal. Alors cela t’arrivait bien souvent, contourner le règlement de l’établissement, et sortir le soir de Poudlard. C’était là où tu te trouvais, perdu dans tes pensées en pleine nuit, dehors,dans le parc qui entouré l’établissement. Personne ne savait que tu venais ici, et il y avait peu de personnes qui devaient s’en soucier. Mais tu te sentais mieux, dehors qu’enfermé entre quatre murs avec des sorciers qui ne comprenaient rien à la vie. Tes yeux s’étaient égarés sur l'écorce abîmée d’un arbre. « Charon ?» Tu sursautas, une voix qui t’était vaguement familière raisonnait tel un murmure. Tu avais pensé être tranquille mais c’était sans compter sur les autres qui étaient comme toi, des aventuriers nocturne. Tu relevas la tête, et tes yeux tombèrent sur une sorcière que tu connaissais que trop bien.Dahlia Bott, la fille du libraire, tu l'avais connu toute ta vie, vous faisiez partie des gamins du chemin de travers. Et malheureusement pour toi, ses yeux te fixaient avec tant d’intensité, elle semblait troublée elle aussi. Tu lanças la conversation pour éloigner la confusion, car vous n’étiez en rien proche mais tu avais toujours fait ton possible pour l’éloigner le plus de ta vie « Tu n’as pas le droit d’être ici »
Elle retint un petit rire « Ce n’est pas comme si toi tu l’avais» Tu aurais aimé qu’elle ne soit pas là. Tu aurais souhaité être seul, mais non. Il fallait qu’elle passe. Tu lâchas, un soupire, c’était vrai que tu n’avais jamais été tendre avec elle. A vrai dire, tu n’avais jamais été tendre avec personne. C’était ton grand défaut, un manque de tact et de douceur dans tes gestes et tes propos. Puis c’était plus compliqué que ça. Depuis que vous aviez grandit, vous vous repoussiez d’une certaine manière, incapable d’accepté la présence de l’autre..
« Charon? »Commença-t-elle avait de s’interrompre. La manière dont elle prononça ton prénom. C’était dit comme une caresse, c’était presque intime. Mais c’est alors qu’une insecte vint tourner autour de ses oreilles, la faisant bouger un peu brusquement, il semblait qu’elle n’aimait pas ça, les insectes. Finalement, elle buta contre toi. Tu t’étais rapproché d’elle et elle semblait surprise. Tellement qu’elle chancela et poussa un petit cri. D’un mouvement rapide, tu l’as rattrapa d’une main ferme par le poignet tandis que tu passas ton autre bras dans son dos pour la stabiliser. Sans le vouloir, tu la maintenais un instant tout près de toi, contre ton torse. Vos visages se touchaient presque, ses lèvres à quelques centimètres des tiennes. Tu sentis son cœur battre fort dans sa poitrine et tu avais l’impression qu’elle retenait son souffle. Un tourbillon de sensation te submergea ; le contacte de ses doigts sur ta peau et la proximité de son corps te faisait perdre la tête. Tu fermas brièvement les yeux, enivrés par son odeur, mais tu la lâcha presque aussitôt, ton regard assombri par la gène. C'était toujours compliqué avec elle. Tu fixa quelques instants ses lèvres. « Tu ne t’es pas fait mal ? » « Non, non... C’est bon, merci.... de m’avoir rattrapée, j’aurais cru que tu m’aurais laissé tomber par terre », souffla-t-elle. Elle s’était éloigné un peu, mais son parfum t’enveloppait toujours et tu n’arrivais pas à dissiper le trouble qui t’avait saisi. « Bien. Retourne au château maintenant. Car la prochaine fois, je ne te rattraperais pas. »
14 février 1963 › C'est ce jour que tu crachas tes premiers cris, le premier né et unique enfant d'un nom bien trop connu chez les sorciers Anglais. Tu étais un petit miracle, descendant d'un Cracmole et d'un sorcier bien trop heureux pour se poser des questions que beaucoup s'étaient murmurées en apprenant la grossesse de ta mère. Car après tout, qu'adviendrait-il de la boutique familiale, si tu tenais trop de ta génitrice, si tu étais dépourvu de magie ?  juin 1969 › Tu n'étais encore qu'une créature fragile et remplis d'innocence dans le regard, le mal était une chose qui te semblait méconnue si bien que tu n'étais pas très attentif à ce qui t'entourait. Tes parents avaient décidé de prendre quelque jour de repos et partir loin de votre habituelle ruelle cachée au fin fond du Londres sorciers. Une éducation près d'un lac qui aurait pu prendre des allures tragiques. Gamin inconscient, tu t'étais approché du lac après duquel vous alliez pique-niqué. Curieux, tu avais glissé ta main dans l'eau avec un rire enfantin dont seuls les jeunes sorciers avaient le secret. Mais hélas, tu t'étais retrouvé agrippé, attiré dans l'eau par une chose qui avait agrippé ton bras. La panique empara le coeur de tes parents, et ton père - ce héros- avait su agir rapidement. Plus de peur que de mal, ce n'était qu'un Stangulot sauvage, mais c'était un tournant dans ta vie. C'était l'origine de ton peu d'affections pour la nage mais également pour les créatures magiques.  avril 1974 ›Tu avais fini par pensé que tu serais comme ta mère, à jamais dépourvut de magie. Enfant quelque peu déçu, tu avais fini par te dire que tu ne pourrais jamais faire honneur à ton nom. Alors comment définir la joie qui avait envahi ton petit coeur lorsque tu avais montré un signe, que tu irais dans une école dont tu avais rêvé tous les soirs depuis des années. Un simple vase qui avait explosé, et tu avais fini euphorique. Jusqu'à ce que ta mère constate les dégâts que tu avais faits à son vase préféré. septembre 1974 › Le jour où tu avais tant rêvé était arrivé bien vite. Enfant impatient. Tu n'avais pu dormir de la nuit si bien que tu étais tombé de fatigue dans le train qui t'amenait jusqu'au début de ta nouvelle vie. Un nouveau chapitre que tu étais impatient d'écrire même. Tu avais tout imaginé, Gryffondor, Poufsouffle, Serpentard ou Serdaigle, tu n'avais jamais su te décider mais tu savais simplement que tu serais heureux peu importe ce que le Choixpeau désignerait.  1977 › Troisième année qui démarre, et des choix à faire. Tu t'étais assez aisément orienté vers les études des moldus et la divination, deux matières qui t'avaient longuement intrigué lorsque tu en avais entendu parler dans les Coulours. Tu n'avais jamais regretté ton choix. 1979 ›Cinquième année, début des galères. L'année fatidique des B.U.S.E, bien que tu étais à Serdaigle, tu avais toujours eu certaines lacunes et ce fut pour toi un calvaire d'affronter les examens. Tu passas une bonne partie de ta scolarité dans la bibliothèque à réviser. Pour finalement être déçu par toi-même. Astronomie (A); Botanique (A); Défense contre les forces du Mal (EE); Histoire de la magie (O); Métamorphose (EE); Potions (P); Sortilèges (EE); Etude des Moldus (O); Divination (A).  1981 › Septième et dernière année, la plus compliquée de toute. L'élève sérieux n'avait pas disparu, mais était moins concentré à ses études. La colère emporte facilement ton coeur et l'impatience s'empare souvent de ton être. L'adolescence fait ses ravages. Les résultats des A.S.P.I.C.S en font les frais Astronomie (P); Botanique (EE); Défense contre les forces du Mal (A); Histoire de la magie (EE); Métamorphose (P); Sortilèges (A); Etude des Moldus (O); Divination (A) Juillet 1982 › Ton père commence avec toi la formation pour t'enseigner l'art des baguettes.  1984 › Après deux années d'enseignement théorique et d'observation, tu entreprends la partie manuelle de l'art familiale mai 1985 › Tu crées enfin ta première baguette. Devenant ainsi un "vrai" Ollivander. Cela reste à tes yeux, ta plus grande fierté mais également la chose la plus précieuse que tu as pu faire dans ta vie. Certains ne verra qu'un morceau de bois, mais toi, tu vois enfin que tu es digne d'être le descendant de ton père.
fiche (c) blue walrus
  the muggle-born's tale :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : edm
› messages : 21
› autres comptes : /
› célébrité : Dominic Sherwood
› crédits : moi-même
› âge : Un quart de siècle. Perdu dans cette age ou tu étais trop grand pour être un enfant, mais trop jeune pour être un adulte.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Jeu 21 Déc - 23:15

petit message en double, oui je sais je n'ai pour le moment pas de tête XD J'ai plusieurs idées en tête mais pour le moment je n'arrive pas à me décider, mais comme j'ai déjà l'idée du personnage je commence quand même ma fiche ( un peu de mystère m'voyez,
cependant si ce que j'ai déjà rédigé vous inspire une tête n'hésitez pas à la proposer ahahaha pleasehelp XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : laurie.
› messages : 41
› autres comptes : none.
› célébrité : jake gyllenhaal.
› crédits : vinyles idylles (av).
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 5:44

un ollivander
quelles sont tes idées d'avatar ? peut-être qu'on peut t'aider à trancher
bienvenue, en tout cas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : edm
› messages : 21
› autres comptes : /
› célébrité : Dominic Sherwood
› crédits : moi-même
› âge : Un quart de siècle. Perdu dans cette age ou tu étais trop grand pour être un enfant, mais trop jeune pour être un adulte.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 10:15

Coucou Alastar merci de m'avoir envoyé un message de bienvenue je me serais sentie un peu abandonné sans ça.
Alors j'hésite de base encore dominicaine Sherwood, Thomas Brodie sangster, Ezra Miller et ansel elgort ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : marie.
› messages : 75
› autres comptes : none.
› célébrité : reinhart.
› crédits : milles rêves.
› âge : vingts ans.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 10:16

ooooh un ollivander!
bienvenue !
pour l'avatar j'aime beaucoup sherwood, je vote pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo :
› messages : 51
› autres comptes : La richissime dangereusissime Edith
› célébrité : Will Higginson
› crédits : Nebula
› âge : 25 ans
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 10:58

I FEEL YOU TRACING MY SCARS
BUT YOU DONT KNOW ME
YOU DONT KNOW ME AT ALL
I SEE YOU DOWN ON YOUR KNEES
BUT YOU DONT OWN ME

déso j'étais obligé, c'est mon groupe préféré

BREF
Elle est bien vide cte fiche
Par contre on a l même âge donc on s'ra potes oké ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : ADN
› messages : 68
› autres comptes : dorothy l'histo-freak
› célébrité : hale appleman
› crédits : winter soldier
› âge : 33 ans
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 11:02

akeukoukou ! bienvenue ici !
niveau avatars, moi j'dis ça dépend du perso, selon son caractère j'imagine plutôt telle tête ou telle tête.
en tout cas, j'espère que tu te plairas parmi nous, j'ai hâte de voir ce que va donner cet Ollivander
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : hallows/marianne.
› messages : 778
› autres comptes : victor mancini.
› célébrité : ana de armas.
› crédits : avatar (c) killer from a gang, signature (c) hallows.
› âge : vingt-sept ans, les années qui passent, la jeunesse est loin, trop loin.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 11:49

@Charon Ollivander a écrit:
Coucou Alastar merci de m'avoir envoyé un message de bienvenue je  me serais sentie un peu abandonné sans ça.

désolé mais nous on dormait à l'heure où tu as posté ta fiche, petites québécoises que nous sommes faut pas se sentir abandonné voyons

mais du coup bienvenue sur le forum I love you
pour tes avatars, ezra est déjà tenté, donc moi je dirais dominic ou thomas, enfin ça dépend toujours du type de personnage comme on dit les autres tu as une petite ébauche qu'on voit un peu et qu'on puisse mieux t'aider ?

_________________
let me just stop trying, let me just stop fighting. i don’t want your good advice or reasons why I’m alright, you don’t know what it’s like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : blue walrus. (clo)
› messages : 524
› autres comptes : perry.
› célébrité : david prat.
› crédits : avatar (c) balalaika aka mason le parfait. – signature (c) thirty seconds to mars.
› âge : vingt-huit ans.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 11:59

désolée si tu t'es senti abandonné.    perso j'ai vu ta fiche en faisant un tour en invité sur mon téléphone, juste avant d'aller me coucher (parce que oui, avec rain on est sur le même fuseau horaire qui nous fait nous connecter à des heures bizarres), donc je me suis dit que je réfléchirais à des idées de vava au calme demain parce que j'avais le cerveau un peu dead et que j'avais pas prévu de rouvrir mon ordi.

mais c'est chouette que tu aies déjà des idées de vava en tout cas. perso je vote dominic sherwood, je trouve qu'il colle bien au peu qu'on peut lire. (& oui pour ezra comme il est déjà tenté et qu'on autorise pas la compétition, on te demanderait de changer anyway donc voilà ) et si tu veux d'autres idées d'avatars, un petit résumé plus global de ton perso ne serait pas de refus, en effet.
hâte de voir ton choix final en tout cas.

& bienvenue sur td. I love you bon courage pour la rédaction de ta fiche, et si tu as besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas. I love you

_________________

Can you even see what you're fighting for? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear. Take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, Times are changing. do you believe ? walk on water.▼▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : balalaika.
› messages : 192
› autres comptes : edmund.
› célébrité : aidan turner.
› crédits : honeymoon (avatar)
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 12:27

je vote pour dominic ou pour thomas, mais dans tous les cas, bienvenue I love you
un ollivander, excellent choix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : edm
› messages : 21
› autres comptes : /
› célébrité : Dominic Sherwood
› crédits : moi-même
› âge : Un quart de siècle. Perdu dans cette age ou tu étais trop grand pour être un enfant, mais trop jeune pour être un adulte.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 13:02

Ahahaha, merci beaucoup pour vos petit message je me suis donc décidé pour Dominic qui revenait le plus souvent ^^
Je m'occuperais d'ajouter de nouvelle chose sur ma fiche dans pas longtemps en tout cas :3
Merci à vous tous <3 en espérant que le Ollivander vous plaira ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : laurie.
› messages : 41
› autres comptes : none.
› célébrité : jake gyllenhaal.
› crédits : vinyles idylles (av).
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 14:35

j'ai raté le vote, mais dominic est un excellent choix, heureuse que tu ais pu trouver chaussure à ton pied finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 20:15

bienvenue parmi nous ! bon choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
avatar
› pseudo : pagan.born
› messages : 104
› autres comptes : /
› célébrité : scott eastwood
› crédits : Valtersen, ANESIDORA, BALACLAVA
› âge : trente histoires à raconter, des bonnes comme des mauvaises.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Ven 22 Déc - 20:20

bienvenue à toi !
ollivander ça claque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : edm
› messages : 21
› autres comptes : /
› célébrité : Dominic Sherwood
› crédits : moi-même
› âge : Un quart de siècle. Perdu dans cette age ou tu étais trop grand pour être un enfant, mais trop jeune pour être un adulte.
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   Lun 25 Déc - 11:59

Vous êtes tous des amours en tout cas, j'espère vraiment que tout vous plaira et que vous me laissez une petite place à vos côté ( promis je mords pas, j'suis juste grincheux XD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I feel you tracing my scars (Charon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I feel you tracing my scars (Charon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [St Romain de C.]AP Scars of Mirrodin - Samedi 25 Septembre
» Diary of a noob : Scars of Mirrodin
» [Article ChannelFireball] Ask the Pros About Scars / Picks Orders - Antoine Ruel
» white scars.
» Explications à Charon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: GESTION :: into the pensieve :: fiches validées-
Sauter vers: