Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 toc toc toc. (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo : balalaika.
› messages : 192
› autres comptes : edmund.
› célébrité : aidan turner.
› crédits : honeymoon (avatar)
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: toc toc toc. (libre)   Ven 22 Déc - 13:58


On frappe.
Ca sonne trois coups réguliers avec une précision d'horloger. Le libraire les entend une fois, deux fois puis trois fois. Il grogne et ouvre les yeux. Le regard vitreux, les idées embrouillés, c'est avec une puissante migraine qu'il se réveille et découvre avec stupéfaction qu'il est déjà neuf heures et quart. Merde. Ca fait déjà quinze minutes que la librairie devrait être ouverte, mais Mason a encore oublié. Bravo imbécile. Il peste et se redresse, manque de tomber en glissant sur une bouteille de fire whiskey vide qui était là, donne un coup de pied pour la faire valser plus loin dans la pièce censée être une chambre. Capharnaüm sans nom, ça sent le renfermé, ça sent l'homme, ça suinte la transpiration, bref, c'est semblable à l caverne d'un troll. Il faut bien avancer, il faut bien faire travailler le commerce pour ramener un peu d'argent, quelques galions ou même des mornilles voir des noises dans la tirelire car qu'on se le dise, depuis novembre, ça se passe mal, très mal même. Mason enfile lentement, non sans ressentir une puissante envie de nausée qu'il retient, son pantalon avant de chercher à tâton, un haut à se remettre convenable. Oui, parce que sa première chemise pue l'alcool et le flash revient en mémoire. Il s'en est renversé hier soir en trinquant avec un marchand ambulant, marchand qui semble s'être volatilisé. C'est pas grave. Il peste encore, jure, insulte en enfilant un pull à grosses mailles bleu marine.

On frappe encore.
– C'est bon, j'arrive ! raille-t-il de sa voix grave tandis qu'il descend doucement, vaut mieux vu son état laborieux, les escaliers qui mènent dans l'arrière boutique. – Pas possible, incapable d'attendre. Il grince des dents et ouvre à la volée la porte sur sa librairie endormie. Non loin, dans le rayon à sa gauche, on entend les grognements des monstrueux livres des monstres qui dorment. Une main dans ses cheveux pour les remettre en ordre, quelle farce, il approche à grands pas de la porte. Le sorcier n'a pas retourné son panneau qui indique toujours closed, il distingue une silhouette derrière la porte. – Vous n'avez pas vu le panneau !? non, définitivement, Mason n'est pas d'humeur. Pas envie de rire, pas envie de jouer au parfait petit libraire, encore moins d'être aimable. Il ouvre enfin la porte d'un geste sec et dévisage son mystérieux client bien matinal, ferme les yeux et les ouvre en se retrouvant frappée par les rayons du soleil matinaux. Franchement, il doit faire peur avec sa barbe qui repousse, ses yeux vitreux et cernés et son haleine qui empeste l'alcool.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : ADN
› messages : 26
› autres comptes : Cae le demi-vélane
› célébrité : natalie dormer
› crédits : *
› âge : 32 ans.
MessageSujet: Re: toc toc toc. (libre)   Ven 22 Déc - 14:38



qui est là ?


Son index recourbé cogne encore, sur le bois de la porte impatiemment. Elle espèce, la blonde, que le libraire n'a pas oublié sa commande passée par hibou. C'est qu'elle a besoin du livre - ses recherches doivent se baser sur une théorie développé dans ledit bouquin. C'est important, ce qui explique peut-être l'heure bien précoce, et le fait qu'elle outrepasse le fait que la librairie soit fermée. Dorothy se pelotonne dans son large manteau rouge, toute emmitouflée dans la laine de son écharpe. C'est qu'il fait froid, ici, et qu'elle aimerait bien, plutôt deux fois qu'une, que le gentil monsieur Goyle ne la fasse entrer. Elle entend vaguement du bruit à l'intérieur, et elle se recule d'un pas, le regard rivé sur le porche. Monsieur Goyle, c'est mademoiselle Johnson. Elle essaye de se faire entendre, histoire qu'il ne lui laisse pas la porte claquée au visage. Elle aurait tout aussi bien pu envoyer un hibou à son mentor pour les informations dont il devait sûrement disposer, mais elle avait sa petite fierté. Et puis, elle l'avait commandé, ce vieux libre rare. Il lui avait coûté un bras. Elle n'avait cessé d'y penser depuis sa commande, et ses recherches avaient assez peu été débourbées. Elle aurait du mal à comprendre la raison de la présence de tels bijoux décorés à cet endroit précis, sans connaître la chronologie précise des allers et venues de la population à cette époque là. Etait-ce bien des Romains qui avaient campés près de ces huttes qu'elle avait déterrées ? Tant de mystères, elle en était toute excitée. La porte s'ouvrit enfin, et elle était prête à passer l'éponge pour l'attente - elle était, après tout, trop enthousiaste pour en vouloir à un pauvre libraire, fermé de surcroît.

― Bon ... et sa voix s'éteint sur le jour qui reste. Tout son visage se crispe en une moue de pitié. Sale nuit, mon gars ? Dorothy se reprend, et fait un de ses plus jolis sourires, même si, de là où elle est, des effluves musqués piquent son nez. Sueur ? Alcool ? Par Merlin, c'est une librairie ici, ou un lupanar ? Je vous ai commandé un livre dont j'ai beaucoup besoin pour mes recherches. C'est une théorie très avant-gardiste sur un point épineux de l'époque Romaine Antique Européenne et ... Dorothy Johnson. Je peux entrer ? Elle regrette presque de ne pas avoir prit de café avec elle, vu sa tête de déterré. Elle risque de voir des cadavres ou des conquêtes, ici ? Ca lui rappellerait presque Vincenzo, tiens. Et la blonde continue de sourire, frissonnante sous les coups de vent vicieux et glacés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : balalaika.
› messages : 192
› autres comptes : edmund.
› célébrité : aidan turner.
› crédits : honeymoon (avatar)
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: Re: toc toc toc. (libre)   Sam 23 Déc - 7:14


Les souvenirs en pagaille, le libraire tient à peine debout quand il ouvre la porte et découvre le mystérieux client qu'il insultait il y a encore quelques minutes. Une sorcière, une blonde, une emmerdeuse. C'est la première pensée qui lui traverse l'esprit tandis que Mason la dévisage de haut en bas pendant quelques minutes, quelques minutes où il remarque enfin qu'il a mis son pull à l'envers, qu'il doit avoir une tête affreuse et qu'il regrette d'avoir quitté son lit bien chaud. Sa migraine s'accentue déjà quand il entend la voix de la jeune femme. Elle veut bavarder, pas lui. Il grogne presque pour laisser apparaître son mécontentement. – Bon... elle s'arrête. Malgré sa gueule de bois, son corps fatigué, il garde un esprit vif et sent le regard curieux de la sorcière sur lui. Elle veut quoi ? Elle veut savoir pourquoi il a bu cette nuit ? Elle veut peut-être une tasse de thé et des petits biscuits au citron pour en discuter ? Sans façon. – Vous voulez quoi ? il tranche la conversation, la coupe et l'observe. Non, le sorcier n'a pas de temps à perdre, encore moins à perdre en bavardant dans le froid. – Je vous ai commandé un livre dont j'ai beaucoup besoin pour mes recherches. C'est une théorie très avant-gardiste sur un point épineux de l'époque Romaine Antique Européenne et ... Dorothy Johnson. Je peux entrer ? la question paraît évidente et agace le libraire qui retourne dans son antre en marmonnant – J'imagine que oui.

Dès que miss Johnson pénètre dans la librairie, la porte se referme grâce à la magie. D'un geste précis de sa baguette, Mason ouvre les volets et tire les rideaux. La lumière entre dans la pièce, laissant entrevoir des montagnes de livres à ranger, des cartons dans un coin et de la paperasse sur le comptoir. – Faites attention, j'ai perdu une caisse entière de l'invisible livre de l'invisibilité. Autrement dit, monsieur Goyle conseille à sa cliente de faire attention où elle marche. Voici qu'il se glisse derrière son comptoir et sort un classeur. Il tourne lentement les pages, à cause de sa migraine qui lui martèle le cerveau avant de s'arrêter sur une page. Il trouve le nom de la cliente, écrite à la plume il y a quelques semaines et le numéro de la commande. – Je reviens. Il sort, non sans trébucher et manquer de tomber, sale gueule de bois. Et il débarque dans l'arrière boutique. Le sorcier profite d'un instant de solitude pour retirer son pull et le remettre à l'endroit. Il cherche la commande et la trouve après une éternité, car la fatigue joue contre lui. Le voici de nouveau au comptoir, devant sa cliente. Il lui tend son ouvrage, l'air lasse. – Ce n'est pas une merveille, mais voici votre commande. Ca fera trois mornilles et douze noises. Et plus vite que ça ! Il ne tient pas à prolonger cette conversation, pas aujourd'hui, il n'est pas d'humeur et la pleine lune arrive, ses sauts d'humeur se font plus fréquents, adieu amabilité et courtoisie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: toc toc toc. (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
toc toc toc. (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: SECTION RP :: united kingdom :: diagon alley-
Sauter vers: