Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 Anniversary special | Baspen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo :
› messages : 51
› autres comptes : La richissime dangereusissime Edith
› célébrité : Will Higginson
› crédits : Nebula
› âge : 25 ans
MessageSujet: Anniversary special | Baspen   Ven 22 Déc - 16:08

« Dexter ! Viens ici ! » faisait Basil, claquant des doigts. Il devait se répéter quelques fois en général, mais éventuellement, ça fonctionnait, et le chiot finissait par accourir, le plus gaîment du monde, vers son nouveau maître pour se frotter à ses mollets et/ou lui mordiller les chaussures. Qu'il était mignon, Dexter, et qu'il adorait le manoir secondaire des Huxley. C'était sûr, il y avait beaucoup plus de place ici que dans l'appartement de Basil, composé de deux pièces décrépies et jonchées de ses affaires qui traînaient n'importe où.

Chez ces clients, il y avait un jardin gigantesque, avec de l'herbe parfois tondue, parfois bien plus haute que Dexter lui-même. Il y avait des arbres, des fleurs et des buissons. Et au milieu de tout cela, un grand manoir à rénover. C'était pour cela qu'ils étaient là, avec Basil. Ce dernier était donc passé récupérer quelques plans, faire quelques mesures. Du petit boulot d'architecte, quoi. Il leur avait proposé des plans, ils avaient accepté et lui avaient tout laissé. Les ouvriers venaient de temps en temps avancer le chantier, mais les soirs comme celui-ci, Basil était seul. Il ne construisait rien, lui, ce n'était pas son métier, mais il supervisait, vérifiait que tout était bien conforme à ce qu'il vendait aux Huxley.

« C'est bien Dexter ! Mais oui ! » fait Basil, sortant de sa manche, comme par magie disons, une friandise pour le chiot qui se roulait sur ses chaussures pour lui montrer son petit ventre rose. « Allez, viens ici » continue-t-il ensuite, ramassant l'animal pour le prendre dans ses bras. D'une main libre, il lui attache une laisse à son collier, puis saisit sa mallette en cuir noir, et la seconde suivante ils ne sont plus là.

Le chiot gémit, il n'aime pas transplaner, il ne comprend pas ce que c'est, et c'est désagréable, et un peu douloureux aussi. Mais disposant de la capacité de concentration d'un chiot, une caresse sur le haut du crâne et c'est oublié. Et ils sont au chemin de traverse, et les lumières et l'animation fascinent le chiot qui se débat pour que Basil le pose. Il obéit, et directement le chien se met à tirer sur sa laisse pour courir partout et importuner le plus de passants possible. C'est un peu agaçant, mais qu'il est mignon, avec ses grandes oreilles, ses grandes tâches noires sur son pelage blanc, et ses grandes pattes.
A peine le temps pour Basil de regarder dans la poche intérieure de sa veste s'il a bien sa liste de courses qu'il lâche la laisse de Dexter, qui se voit libéré, délivré, qui part immédiatement en courant.

« Dexter ! Dexter ! Reviens ici ! » crie Basil, à travers tout le Chemin de Traverse, ralenti par sa mallette à la main et par la foule qui dissimule aussi le petit animal sauvage. « Dexter ! »

Il entend le chien aboyer, heureux comme pas deux, alors qu'il sort sa baguette de sa veste et la pointe aveuglement dans la direction dans laquelle la bête s'enfuit. Et juste avant de lancer son « Accio Dexter » il aperçoit au dessus d'une épaule que son chiot s'est enfin arrêté. Il est avec quelqu'un, qu'il prend sauvagement d'assaut. Attention, ce chien est une menace, il peut réduire en bouillie les tibias de n'importe qui ! A condition qu'ils soient déjà bien fracturés.

Basil accourt, rangeant sa baguette et portant toujours sa mallette avec lui.
« Vraiment désolé, sa laisse m'a échappé. Merci de l'avoir arrêté ! » lance le maître débutant, arrivant au niveau de son sauveur. « Même si, bon, visiblement il s'est arrêté volontairement... » termine-t-il, voyant le chien se rouler à leurs pieds, dans la saleté du sol pavé du Chemin de Traverse.

« Merci beaucoup en tout-... » commença Basil, relevant la tête pour seulement apercevoir à qui il avait à faire. « Aspen ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : spf, a.
› messages : 59
› autres comptes : none.
› célébrité : matt daddario.
› crédits : faust, ava. realizeship, gif.
› âge : survived a quarter.
MessageSujet: Re: Anniversary special | Baspen   Mer 27 Déc - 16:44

Son regard s’arrête partout et nulle part à la fois, glissant sur tout pour s’assurer qu’il n’y a aucune menace autour de lui. L’soleil s’fait haut dans le ciel mais ça n’empêche pas son cœur de cogner fort dans sa cage thoracique à l’idée de déambuler seul dans les rues de Londres. Il cherche mentalement où est la prochaine cheminée publique pour que tu puisses rentrer rapidement à la maison si la pression se fait trop forte, puis As tourne le coin et débouche sur une rue relativement calme. Calme, si ce n’est pour le flash blanc qu’il voit arriver à toute vitesse dans sa direction. Il fige, le brun, les yeux qui s'agrandissent malgré la petite taille de la menace. On peut pas retenir les réactions physiologiques, encore moins quand la phobie du monde extérieur s'est insinué sous la peau depuis de nombreuses lunes. Pour ne pas dire carrément des années, des années à jouer le mort sans l'être, à survivre tout juste, laissant sa jumelle et son meilleur ami vivre avec le même poids sur leurs épaules. Il sait que ça ne doit pas être facile tous les jours pour eux, même s'il n'est pas parvenu à changer son existence, pour qu'eux aussi puissent trouver dans toute cette noirceur, une vraie bouchée de lumineux bonheur.

Il a droit, en ce moment, à une touche de joie quand il s'aperçoit que son attaquant n'est en faite qu'un magnifique petit chiot. Chiot qui désire son lot d'amour, comme il agresse les mollets d'As sans se faire prier, léchant et mordillant ce qu'il peut atteindre jusqu'à ce que tu penches pour le flatter. Le chiot parvient même à craquer l'allure nerveuse de Cheshire, assez pour qu'il laisse entre ses lèvres traverser un rire déjà conquis. Un animal de compagnie, voilà quelque chose qui pourrait mettre de la vie dans votre sombre maison. En attendant, il fait le plein de câlins en évitant la langue du chiot sur son visage, rigolant doucement jusqu'à presque oublié les quelques passants autour d'eux. De toute manière, personne ne leur prête attention, et ça convient mieux à Aspen ainsi.
Quand le maître rejoint le duo, cependant, l'ancien Gryffondor (oui, par le passé il avait plus de couilles qu'aujourd'hui) se fige, surpris d'être accosté même s'il aurait dû s'y attendre, une si jolie bête ne pouvait pas n'avoir aucun maître. C'est pas long avant que la voix qui le remercie d'avoir rattrapé l'animal lui sonne familière, lui faisant tourner les yeux vers le propriétaire, seulement pour figer doublement. Devant lui se trouve Basil Bloodroot, commentant sur l'arrêt volontaire du chiot à ta rencontre. Basil, ce type qu'As a aimé autant qu'il le pouvait quand il était adolescent, c'est certain que peu importe le nombre d'années, il est encore imprimé sous sa peau.

C'est en le remerciant une nouvelle fois qu'il lève la tête dans sa direction, s'auto-coupant la parole quand son regard tombe sur le brun. As, il arrive pas à sourire, il arrive à rien, le petit chiot à leurs pieds oublié, le temps arrêté et silencieux autour d'eux. Puis, l'autre prononce son nom, laissant Cheshire revenir brutalement au moment présent. Il lui offre un maigre sourire tandis qu'une main glisse nerveusement dans ses cheveux foncés. « Salut Basil. Ça fait longtemps. » qu'il murmure d'une voix qu'il espère pas trop enroué. « C'est rien pour ton chiot. Il est magnifique, ça m'a fait plaisir de lui prêter mes mollets pour qu'il chique un moment. Comment tu vas? » il ose la dernière question, sachant qu'elle risque de se retourner vers lui, sachant qu'il déteste devoir y répondre mais sachant qu'il peut y répondre comme il veut. Il veut avoir des nouvelles de Basil après tout, alors il doit être prêt à lui donner des nouvelles de sa propre vie, aussi morne soit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anniversary special | Baspen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: SECTION RP :: united kingdom :: diagon alley-
Sauter vers: