Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 couleur d'encre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo : .
› messages : 86
› autres comptes : not yet.
› célébrité : caitriona balfe.
› crédits : timeless, avatar.
MessageSujet: couleur d'encre.   Ven 22 Déc - 16:41

diana susan goyle
citation ici citation ici
âge › elle avait déjà la maturité avant l'âge telle une fleur n'ayant pris le temps de voir son bourgeon s'ouvrir. une rosée armée de ses trente cinq épines autant qu'elle peut compter les années. les ans défilent, les grains de sable s'écoulent et le monde continue de tourner.  date et lieu de naissance › le rebord de la fenêtre du second étage écumait plusieurs centimètres de neige ce soir là mais la vision semblait apaisé l'anxiété de sa mère. encore aujourd'hui, lorsqu'elle lui conte cette anecdote, elle semble le vivre comme si cela été hier. neuf mois de patience, certes mais qui a dépassé la limite du terme à l'époque. un accouchement plus que difficile mais c'est pourtant au cours de la soirée d'un vingt-neuf février qu'elle vient au monde (New York). une vue d'un univers brodé de flocons et bercé par des bras aimants.profession › le vivant, le véridique, la fluidité, le combat par les mots. l'intérêt de l'information, l'appel à la curiosité, la source de connaissance et l'ingéniosité de l'esprit, tout cela relève de la question de l'hérédité semble-t-il. de père en fille, la plume se transmet pour une prose concise mais aiguisé aussi précis et minutieux que du papier à musique. Passion avant ambition, l'écriture emplit de témérité et de soif de justice transparait avant d'être.  a l'image de son paternel, le stylo à plume devient son gagne pain. depuis quelques années déjà, elle travaille en tant que reporter pour la Gazette du Sorcier. Une écriture dont la véracité traduit l'honnêteté franche sans la moindre trace d'hypocrisie. Ne jamais craindre ce qui effraie, un moyen aisé que la brune a toujours su entreprendre avec brio.  situation amoureuse › l'union, cage scellée par un anneau à son annulaire gauche. l'amour, une émotion qui n'est conduit que par les impulsions du moment. sur les deux fronts, l'âme prudente et libre s'est trompée. Tel une amende honorable, elle a su à la fois embrasser le cœur et l'esprit, se lier pour laisser la confiance se nouer autour de la main qui s'est toujours tenue à ses cotés. son patronyme change comme une chenille devient un papillon. femme mariée, femme aimée mais les jours sombres peignent le plafond d'un ciel. aujourd'hui séparée de son mari, les regards curieux se tournent vers une mère célibataire d'un petit henry. ses yeux azuréens sont tournés vers un horizon, celui de l'homme qui a gagné son cœur.   orientation sexuelle › un sujet sur lequel les américains ont toujours su se montrer ouvert et tolérant. une tolérance à la différence que ses parents lui ont inculqués et qu'elle transmet à son propre enfant. Une philosophie de pensée - relatif à chacun - pour autant elle a toujours été sensible au charme masculin jusqu'à preuve du contraire. elle est donc assurément hétérosexuelle. situation financière › les deux pieds enracinés dans la terre ou bien le corps flottant dans les eaux chaudes. Le bain de la réalité ou bien celui du rêve. Un pied dans la réalité du quotidien, l'autre qui se permet de se bercer de rêves sans pour autant tomber dans l'illusion. ainsi vont les choses. à mi chemin dans l'entre deux, sa situation financière se veut constante, stable. diana à les pieds sur terre, un esprit vif qui anticipe à chaque fois. Prévenir avant de guérir autant que la peur n'effraie guère son regard, un adage qui traverse l'Atlantique. groupe › crucio. avatar › caitriona balfe crédit › faust.
oratrice, vivace d'esprit, érudite, adroite, loquace, audacieuse, forte, libre, protectrice, rancunière, vigilante, intuitive, appliquée, minutieuse .;.
statut du sang ›  la valeur d'un Hamilton est sa pensée, non la valeur de son sang. des paroles encrées dans sa mémoire de fillette - encore présentement. son sang est aussi carmin que vous et moi, l'issue de de son ascendance pure n'est que le hasard et le choix de l'amour ni plus, ni moins. ancienne école/maison › résidente des terres nord américaines, c'est au sein du domaine de l'école de magie d'Ilvermorny que la jeune adolescente à fait sa scolarité. Une dualité s'est offert à la farouche intellectuelle. suivre le chemin d'une conquête sauvage et libre, une bataille de tous les instants qu'est la vie, la passion.  horned serpent ou wampus, les deux emblèmes étaient prêts à l'accueillir. son choix se posent sur le reptile cornu à l'image du recto coloré de l'éventail de sa personnalité. baguette › une longueur particulièrement précise pour être de vingt-six centimètres pile poils. bois de sapin, ventricule de dragon, sa baguette se veut particulièrement droite et rigide. patronus › les rayons du soleil filtrent au travers des jours comme le jour succède à la nuit. un cycle perpétuel tout comme le plus précieux d'un souvenir. vent calme ou tempête, la force de l'imprévisible pour définition d'un totem, les filaments dorés dessinent nettement le patronus du bélier. épouvantard › le corps inerte de son fils de neuf années, inerte et froid. le dernier souffle de vie qui est la bulle même de son innocence par encore détruite. amortencia ›les embruns des vieux manuscrits où flirtent quelques fragrances de thé fruité et de cannelle. signe(s) distinctif(s) › une brulure au poignet droit - dû à un incendie -, certes discrète et ancienne mais dont la cicatrice peine à s'estomper, tout comme le berceau de sa mémoire.
››  attiser la curiosité n'est pas un défaut si tu sais respecter la limite. Cela sonnait comme une morale tirer d'une fable française mais qui n'est que la sonorité d'un vieux barbu à moustaches blanches passionnés des découvertes du monde. C'était là, la seule image qu'elle a pu conserver de son grand-père – de la branche paternelle. Un grand homme de littérature mais surtout un guerrier dont le bouclier est la vérité des mots. Il n'y a que de cette manière qu'il pouvait dormir sur ces deux oreilles. Aujourd'hui, seul son portrait accroché au mur de la demeure familial témoigne de son existence mais également ses nombreux articles et bouquins qui ont renversés plus d'une mentalité et ont dérangés plus d'un sorcier. ›› enfant de la saison blanche, de la période des vents froid, sa date de naissance du vingt-neuf février en fait une anecdote pour ses ainés. Un hasard que l'on ne perçoit que comme le début d'une grande aventure pour un bambin qui est née les yeux fermés sans le moindre pleurs. Un silence qui en disait beaucoup sur le dévouement et l'amour qu'elle porte come un hymne à l'espoir. ›› étudiante brillante – et un brin rebelle à ses heures – elle se voit accordés le choix d'entrer parmi deux maisonnées à Ilvermorny à savoir horned serpend ou wampus. Un choix libre, certes, mais qui se doit d'être murement réfléchit. A cette époque là, son cœur est lourd mais son innocence brille encore. Un choix qui relève d'un fait personnel mais elle optera pour le serpent cornu. ›› le ciel est une source de liberté, agité par les vents de l'adrénaline. Se lancer de nouveau défis ou rebrousser chemin ? Des expressions loin d'être dans sa tonalité au quotidien. Elle n'a jamais eue froid aux yeux car quand bien même cela prouve une certaine témérité, elle mesure chacune de ses prises de décisions. Elle encaisse les coups, sait avec pertinence que tout n'est pas une partie de plaisir. L'existence est un effet boomerang, un jour le revers de la médaille se dessine comme un retour à l'envoyeur. ›› Particulièrement assidue et intellectuelle, elle démontre des aptitudes fines et pointues en défenses contre les forces du mal, arithmancie et études des runes. ›› Les vieux volumes qui s'accumulent sur le bord du bureau, des piles de bouquins sur l'édredon. La joue posée sur une encyclopédie moldu, les paupières fermées de fatigue parce que le sommeil à repris ses pleins pouvoirs sur le corps, sur l'esprit. Sa passion de la lecture et des découvertes viennent bien de quelque part n'est-ce pas ? En effet, vous ne faites pas erreur cela lui vient de son paternel. Ce dernier lui transmet l'amour des phrases et la prose de la plume mais surtout la diversité culturelle au travers du langage étranger. Ainsi, elle l'étude de la linguistique est pour elle aussi innée que de soupirer de lassitude. Dialecte perdu des tribus amérindiennes, français, mandarin, langues latines … son panel est relativement large pour qu'elle ne puisse ignorer la moindre conversation. ›› une plume à papotte ? N'y songez même pas une seule seconde. La plume et l'encre de chine ou encore le bon vieux stylo à bille sont – selon elle – la véritable essence de la trace écrite. La discussion sur les machines à écrire a par ailleurs tendance à l'agacer. Pour information, elle a toujours un crayon de papier coincé derrière son oreille gauche : un excellent plan b s'il n'y a plus d'encre. ›› le mariage. Un terme qu'elle a toujours prohibé de son existence, auquel ne s'autorisait aucune perspective. Pourtant ce n'est pas l'exemple de ses parents qui aurait du la conduire sur cette pensée. Femme au mental d'acier, avide de liberté, âme farouche ou engagé, elle a été prise au dépourvu lorsque son regard à croisé celui de Mason. Qu'à cela ne tienne, il est son foyer , la ligne de son avenir et quitter sa terre natale pour la Grande-Bretagne, elle ne le regrette aucunement. ›› Le plus, le moins, ça plait ou ne cela ne plait pas, ça passe ou ça casse. Et oui, la sorcière est connu pour détenir une écriture acerbe dont la véracité des dires dépeignent indirectement ses opinions. Elle ne mâche guère ses mots que cela soit sur le gouvernement actuel ou encore les injustices du pays. Reporter conquérante, écrivaine de talent, elle a l'art et la manière de lier l'écriture. On l'apprécie, on la redoute, elle sait faire acte de discernement entre la bonne volonté et mesquinerie. Après tout, il vaut mieux être seul que mal accompagné. ››  Quand bien même elle a quittée New York depuis quelques temps, son accent américain est toujours présent. Plus prononcé encore lorsque la colère s'exprime, ce qui amuse quelque peu son mari. Juré en français ou encore en danois, cela ne surprend plus personne, le but c'est qu'elle puisse se comprendre. ››  j'ai peur du noir, de perdre mon chemin. Tant  que l'on se tient la main tous les deux, on ne saurait s'abandonner. C'est la bien la sensation qui la taraude depuis des années pourtant. L'été qui précède son entrée à Ilvermorny, un incendie ravage la maison de vacances dans laquelle séjournait les Hamilton. Une propriété dans le Texas où le ranch apparaissait come une bulle hors du temps. Un lieu de paix devenue source de cauchemar pour la fillette et même encore présentement. Elle n'en parle jamais, étouffe les élans de culpabilités qui empêchent le deuil de son frère jumeau. Les hurlements de son autre moitié percent en écho dans sa mémoire, lui priant de fuir, que tout irait au mieux. Elle ne s'aventure jamais sur ce sujet, pas même avec sa famille dont elle est proche. ›› Une plume orne le pendentif autour de son cou. Un souvenir de son premier rapace, une chouette hulotte dont le plumage noir se fondait parfaitement avec le cœur obscur de la nuit. Elle n'a jamais songée à reprendre un compagnon de route, du moins jusqu'à ce que celui ci s'impose à elle lors de sa sixième année d'études. Un boursouflet offert par son frère ainé Gidéon. Une belle opposition des images au niveau des caractères, d'ailleurs Henry aime particulièrement jouer avec lui.
février 1953 › les paupières pas encore ouvertes mais déjà les battements de cœur qui tambourinent lourdement dans sa poitrine. Un silence apaisant qui laisse planer le doute mais la poupée se porte comme un charme et les cris de son frère jumeau – Henry – fait du remue-ménage. Plus de neuf mois de grossesse pour deux nouvelles vies, un record mais aussi une date peu commune. juin 1959 › diana part vivre quelques temps chez ses grands-parents en compagnie de son frère jumeau et l'un de ses ainés Gideon. Elle passe beaucoup de temps en compagnie de son grand-père, ancien reporter en Amérique Latine. Il lui conte ses nombreuses rencontres et voyages, pour la fillette cela sonne le début de sa passion et éveille sa curiosité.   janvier 1963 › dix années après la naissance des jumeaux, c'est autour de la seconde fille du couple Hamilton de venir agrandir les rangs de la famille. Une naissance inattendue, qui surprend tout le monde mais cela ne compare en rien la joie éprouvée par le collectif familial bien au contraire. Douce et timide, Jane révèlera à l'image de sa sœur un réel talent pour l'écriture. juin 1963› le début de l'été commence mais le cauchemar suit le même chemin. La famille entière séjourne dans une propriété dans une région reculée du Texas. Un lieu de communion, de bons souvenirs, de partage, du moins jusqu'à ce que l'ensemble des granges du ranch soit ravagé par un incendie. Ce dernier n'a pas seulement détruit des bâtisses mais également emporté plusieurs existences dont celle de Henry. L'adolescente ne parviendra jamais à se remettre totalement de la perte de son autre reflet dans le miroir. Un traumatisme émotionnel, physique et qui lui laissera une brulure - une cicatrice  en souvenir - sur le poignet. été 1963 › les Hamilton tentent tant bien que mal de faire le deuil de leur fils. Diana demeure néanmoins la plus affectée. Elle donne le change pour sauver les apparences mais cette disparition prématurée et soudaine la plonge dans un mutisme. Une attitude qui surprend et inquiète ses proches. septembre 1963 › la sorcière aux boucles noires corbeau fait son entrée à Ilvermorny. Lors de la cérémonie de répartition, deux emblèmes se manifestent à savoir  Horned Serpent et Wampus. Un choix de taille et très attendu par le corps enseignant qui veille. La vision des deux maisons lui rappelle sans cesse le contraste entre son frère et elle. Décision prise, elle fera ses années scolaire sous le drapeau du reptile.  années 1963-1970 › des années d'études brillantes mais non sans quelques retenus à son tableau de chasse. Des raisons notamment dû à des élans de rebellions pour des injustices à défendre ses camarades, ses opinions propres. Ses professeurs diront d'elle que c'est une élève de grand talent, au fort potentiel mais qui a un franc parlé on ne peut plus vivace. Durant sa scolarité, elle est parvenue à lancer un petit journal qui à fait fureur dans les corridors et les dortoirs du domaine magique. Elle obtient ses examens haut la main sans surprise. janvier 1971 › la sorcière se met au service de son père pour être sa main écrite tandis qu'il s'élance à l'étranger pour rédiger bon nombres d'articles. Une expérience qui lui apporte énormément tant sur le plan professionnel que personnel. octobre 1972 › une fin d'après midi et une visite à la librairie. C'est bien à cela que se résume la rencontre qui va en quelque sorte changer la donne de sa pensée sur le cœur. Entre deux étagères et des colonnes de bouquins, elle fait la rencontre de mason goyle. Ensemble, ils se découvrent de nombreux points communs notamment leur goût prononcé pour la littérature, la lecture. février 1973 › des rendez-vous s'accumulent, deux jeunes gens qui flirtent, qui s'amusent et s'apprivoisent l'un l'autre. La tour près de la reine, l'arme blanche à son cavalier, mason et diana se mettent en couple. A quelques semaines de son anniversaire, elle finit par décrocher un job à la lumière d'un grand quotidien américain sorcier. Sa plume est déjà l'aube d'une grande notoriété des plus appréciés par ceux qui ont besoin d'humour et de vérité. novembre 1973 › diana assiste au mariage de son frère ainé. Un rassemblement du clan Hamilton mais qui est aussi l'occasion pour la brune de faire connaître mason. Ses parents apprécient beaucoup le compagnon de leur fille, en particulier le patriarche. aout 1974 › l'engagement qui était autrefois une esquisse devient un dessin au fusain lorsque mason demande la main de la jeune femme. Vaincre la peur, l'amour est une fougue auquel elle veut croire. Elle prend le risque avec envie et répond – bien évidement – par la positive. La même année, elle commence à s'intéresser à la situation politique et civile du monde sorcier en Grande-Bretagne. Jane fait son entrée à Ilvermorny quelques semaines plus tard. avril 1975 › un vingt-neuf, encore un vingt-neuf comme une harmonie qui s'accorde lorsqu'elle répond oui à son futur mari. Elle abandonne son patronyme de jeune fille pour devenir une goyle. L'importance des faits et des actes de la famille de mason, elle n'en a que faire, elle sait avec qui et pourquoi elle s'engage. Ils abandonnent leur petit nid pour s'installer dans une petite maison cosy et typiquement du style américain de l'époque. juillet 1977 › diana se voir offrir une petite promotion, par de quoi casser trois pattes à un canard mais pour elle  c'est plutôt motivant. L'ascension de sa carrière professionnelle est plus que prometteuse. aout 1979 › naissance du premier enfant du couple goyle. Il se prénomme Henry en hommage au défunt frère jumeau de diana. Bien qu'il soit américain de naissance, la jeune femme n'hésite aucunement à lui parler du pays natal de son père. janvier 1982 › trois ans plus tard, la jeune reporter quitte l'Amérique du nord pour rejoindre le pays qui est la source de sa thèse. Un choix pris d'un commun accord avec mason. Elle quitte alors ses proches, une séparation soumit à l'émotion mais un Hamilton ne croit aucunement au proverbe loin des yeux, loin du cœur. Le couple s'installe avec leur fils à Loutry st-Chaspoule alors que le patronyme de son mari subit bon nombre de rumeurs et de procès. Une affiche peu louable mais qui n'empêche pas le moins du monde diana de pousser son ambition.  mars 1982 › le changement de cadre et de mode de vie est quelque peu complexe mais la sorcière américaine s'adapte sans grand mal. A peine quelques mois après leur arrivée, elle voit son jeune beau-frère frapper à leur porte. Mason se porte garant pour son cadet, mais bien qu'elle est confiance elle a des doutes sur Ivar.  année 1983 › les mois s'écoulent, les grains de sable du sablier continuent de tomber un à un. Elle aurait pu baisser les bras cependant au bout d'une année et après plusieurs petits boulots par ci, par là, les efforts finissent par payer. Diana décroche enfin une place officielle en tant que reporter à la Gazette du Sorcier. La fluidité de son écriture séduit, attire les œillades qui s'attardent sur la plupart de ses articles. Ces derniers attisent néanmoins les médisances sur sa plume acerbe, un brin outrageante quelques fois. La finesse des mots, elle en fait une poésie dont le sens dénonce la véracité de la réalité. On aime ou pas, ça marche ou pas. juillet 1985 › au cours d'un déplacement professionnel outre Atlantique, diana en profite pour rendre visite à sa famille avec laquelle elle est toujours en correspondance. Sa sœur cadette, Jane, la retrouvera quelques semaines plus tard à Londres. Diana n'hésitera pas à faire jouer quelques relations pour lui dénicher un petit boulot. octobre 1988› Première semaine du dixième mois, la jeune femme retrouve son mari, le corps inerte devant la porte de leur maison, le sang maculant ses vêtements et une blessure qui ne laisse place à aucun doute. La conscience prend le dessus sur les émotions, elle le mène à la clinique de sainte mangouste. Les craintes seront confirmées par les médicomages : mason a été mordu par un loup garou. Plusieurs jours de sommeil défilent avant que l'homme ne prenne réellement conscience de son état. Un événement qui bouleverse non seulement le concerné mais également l'ensemble de la famille. novembre 1988 › mason s'enlise dans une profonde dépression, emportant avec lui le lien qui jusque là le maintenait à flot. Volonté, force, détermination ou soutient, rien ne semble y faire, puis que l'homme n'est plus et le père non plus. L'écrivain de passion perd sa vigie de vue et s'éloigne des siens ne voulant entendre raison. Il quitte le domicile familial, refusant catégorique de voir sa femme et son fils. Ce dernier, bien qu'âgé de neuf ans se rend évidement compte de la situation. Son père l'effraie, il se renferme. décembre 1988 › loin de se résigner à laisser tomber mason, diana compte bien le ramener à la raison. Elle se refuse à abandonner celui qui borde son horizon. Elle a déjà perdu une personne qui lui était très cher, elle ne tient pas à ce que leurs fils unique soit témoin de la même sensation. Cette situation la blesse, mais elle ne montre rien faisant passer le bien être de son fils et de son mari avant le sien. Catégorique dans sa façon de penser, elle s'accroche aux maillons qui tourmentent mason pour l'en libérer. Pour se faire, elle sait qu'elle peut compter sur son meilleur ami et collègue pour veiller sur Henry.
fiche (c) blue walrus
  the muggle-born's tale :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : pagan.born
› messages : 104
› autres comptes : /
› célébrité : scott eastwood
› crédits : Valtersen, ANESIDORA, BALACLAVA
› âge : trente histoires à raconter, des bonnes comme des mauvaises.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Ven 22 Déc - 17:01

j'ai lu susan boyle
bienvenue miss goyle ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : hallows/marianne.
› messages : 778
› autres comptes : victor mancini.
› célébrité : ana de armas.
› crédits : avatar (c) killer from a gang, signature (c) hallows.
› âge : vingt-sept ans, les années qui passent, la jeunesse est loin, trop loin.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Ven 22 Déc - 17:29

huhuhuhu caitrionaaaa et avec ce pré-lien, trop de beauté jomeurs
J'AI HÂTE À VOS RPS.
bienvenuuuuue sur le forum, et bon courage pour ta fiche
si tu as besoin de quoi que ce soit hésite pas

_________________
let me just stop trying, let me just stop fighting. i don’t want your good advice or reasons why I’m alright, you don’t know what it’s like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : laurie.
› messages : 41
› autres comptes : none.
› célébrité : jake gyllenhaal.
› crédits : vinyles idylles (av).
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Ven 22 Déc - 18:29

caitriona et le pré-lien
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : penthésilée +ophélia.
› messages : 313
› autres comptes : none.
› célébrité : Gal Gadot.
› crédits : mason (le plus parfait) +av.
› âge : trente ans.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Ven 22 Déc - 19:22

ce pré-lien est tellement cool et que dire de l'avatar
bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Ven 22 Déc - 20:13

ah bordel claire outlander tu me fais penser que je suis grave en retard dans la dernière saison
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
› pseudo : balalaika.
› messages : 192
› autres comptes : edmund.
› célébrité : aidan turner.
› crédits : honeymoon (avatar)
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Sam 23 Déc - 5:45

@Theoden Macmillan a écrit:
j'ai lu susan boyle
wesh wesh
d'où t'insulte ma meuf toi ??

non mais tu es magnifique chérie
merci encore de tenter le rôle de diana, j'ai hâte de rp avec toi et de dévorer ta fiche, mais au boulot, plus vite que ça d'abord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : blue walrus. (clo)
› messages : 524
› autres comptes : perry.
› célébrité : david prat.
› crédits : avatar (c) balalaika aka mason le parfait. – signature (c) thirty seconds to mars.
› âge : vingt-huit ans.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Sam 23 Déc - 11:17

caitriona est tellement une déesse omg, toutes tes choix sont juste parfaits. j'ai super hâte d'en lire plus.

bienvenue dans le coin en tout cas. bon courage pour la rédaction de ta fiche, et si tu as besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas. I love you

_________________

Can you even see what you're fighting for? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear. Take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, Times are changing. do you believe ? walk on water.▼▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : .
› messages : 86
› autres comptes : not yet.
› célébrité : caitriona balfe.
› crédits : timeless, avatar.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Sam 23 Déc - 17:19

susan boyle
en tout cas merci tout plein à vous pour votre acceuil, vous êtes adorables I love you
chou, c'est surtout toi qu'il faut remercier pour l'écriture du personnage en espérant ne pas te décevoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : hallows/marianne.
› messages : 778
› autres comptes : victor mancini.
› célébrité : ana de armas.
› crédits : avatar (c) killer from a gang, signature (c) hallows.
› âge : vingt-sept ans, les années qui passent, la jeunesse est loin, trop loin.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Mer 27 Déc - 10:57

j'ai lu ta fiche, elle était très belle et agréable à lire (le pauvre henry huhu ), pour moi tout est bon

cependant avant de te valider il faudra avoir l'aval de @Mason Goyle

_________________
let me just stop trying, let me just stop fighting. i don’t want your good advice or reasons why I’m alright, you don’t know what it’s like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : .
› messages : 86
› autres comptes : not yet.
› célébrité : caitriona balfe.
› crédits : timeless, avatar.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Jeu 28 Déc - 7:46

merci beaucoup rain, c'est gentil
pas de souci, j'attends son accord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : balalaika.
› messages : 192
› autres comptes : edmund.
› célébrité : aidan turner.
› crédits : honeymoon (avatar)
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Sam 30 Déc - 7:06

alors tout d'abord, désolée pour ce retard !
j'avais contacté diana par sms pour l'avertir de la situation
je valide la fiche, pour moi, tout est parfait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : hallows/marianne.
› messages : 778
› autres comptes : victor mancini.
› célébrité : ana de armas.
› crédits : avatar (c) killer from a gang, signature (c) hallows.
› âge : vingt-sept ans, les années qui passent, la jeunesse est loin, trop loin.
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   Sam 30 Déc - 10:05

pas de soucis mason
je te valide donc, bon jeu parmi nouuus

_________________
let me just stop trying, let me just stop fighting. i don’t want your good advice or reasons why I’m alright, you don’t know what it’s like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: couleur d'encre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
couleur d'encre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: GESTION :: into the pensieve :: fiches validées-
Sauter vers: