Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 les échoués (callidora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo : pagan.born
› messages : 104
› autres comptes : /
› célébrité : scott eastwood
› crédits : Valtersen, ANESIDORA, BALACLAVA
› âge : trente histoires à raconter, des bonnes comme des mauvaises.
MessageSujet: les échoués (callidora)   Sam 23 Déc - 18:22

+ LES ÉCHOUÉS. +
she walks in beauty, like the night. Of cloudless climes and starry skies,. And all that's best of dark and bright. Meets in her aspect and her eyes;. Thus mellow'd to that tender light, 5. Which Heaven to gaudy day denies. (c) Solosand


Noyé sous une pluie battante, il sentait à peine le bout de ses doigts serrer le manche de son nimbus. Dans les hauteurs du ciel où il flottait en silence, il n'arrivait même plus à faire la différence entre le bruit du tonnerre et les acclamations du public. Il ne restait que quelques minutes avant la fin du match, fonçant à tout allure vers les cercles, le souaffle coincé sous son bras. L'équipe Écossaise affrontait aujourd'hui les Norvégiens, géants du nord déterminés à ne pas laisser les pies voler cette victoire. Theoden esquivait avec aisance ses adversaires tout en se dirigeant avec vitesse vers les cages pour y marquer un énième but. Il n'écoutait pas la foule scander son nom, bien trop occupé à chercher dans les tribunes un regard familier. Les pensées tournées vers la blonde, il avait un peu de mal à se concentrer uniquement sur ce match. Elle était venue le voir jouer et il n'avait qu'une hâte – entendre le dernier coup de sifflet afin de pouvoir finir la soirée avec elle. Bien trop occupé à plisser des yeux pour chercher le regard de Calli, un des vikings envoya avec rage un cognard frapper l'épaule de l'écossais. Il serra les dents face à la douleur, l'audience retenant son souffle tandis qu'il chutait de son balai, s'accrochant au manche de toute ses forces, les jambes dans le vide. Malgré le tiraillement de ses muscles, il parvint à remonter sur son engin pour foncer avec rapidité vers un de ses coéquipiers qui lui envoyait le souaffle avec force. Il frappa alors la balle avec le branchage de son balai dans le direction des cages, gagnant dix points supplémentaire lui offrant une victoire bien méritée après le coup de sifflet.

Dans les vestiaires, les pies fêtaient avec un peu trop de voix les louanges du capitaine qui était exilé sous la douche. Le front collé à la paroi, il savourait l'eau brûlante qui venait anesthésier ses muscles lancinants. Il avait donné rendez-vous à Callidora dans un pub pour boire un verre tranquillement. Conscient qu'elle devait déjà l'attendre, le sportif enroula rapidement une serviette autour de sa taille et alla s'habiller en vitesse. Un simple jean, une chemise blanche et une veste en cuir. Ses cheveux étaient encore mouillés et en bataille, le visage égratigné par les étreintes douloureuses des cognards pendant le match. Même pas le temps de tailler la barbe et d'arranger son apparence qu'il transplanait déjà vers le bar. Les rues accueillaient des supporters alcoolisés chantant l'hymne écossais sous le regard du sportif placide. Les mains dans les poches, son cœur commença à tambouriner dans sa poitrine, nerveux à l'idée de se retrouver seul avec la blonde. D'un naturel confiant, la sorcière arrivait à le faire douter lorsqu'il se perdait dans le céruléen de ses yeux. Ils partageaient une histoire compliquée, hantés par une ombre invisible qui les empêchaient d'être heureux. Indubitablement attiré vers cette sorcière au cœur entaché par de nombreux deuils qu'il n'arriverait jamais à combler. Elle avait tant perdu dans cette guerre, beaucoup plus que lui. Un soupir, une dernière cigarette et voila qu'il poussait les portes du commerce avec flegme.

Le pub était animé par l'euphorie du match gagné, regrettant aussitôt de lui avoir donné rendez-vous ici. Cela manquait cruellement d'intimité malgré la bonne humeur contagieuse qui gagnait tous les clients. Près de l'âtre, au fond de la salle, elle était là. Toujours accompagnée de cette aura énigmatique et ensorcelante. Elle était magnifique. Belle dans sa solitude, somptueuse dans la lumière tamisée du feu qui lui réchauffait aussi bien le corps que l'âme. Il prit une dernière inspiration et se fraya un chemin jusqu'à elle en souriant doucement aux félicitations des fans. « Désolé pour le retard ... » Souffla-il dans son oreille avant de lui offrir un baiser sur la joue. Il retira aussitôt sa veste, les dents serrés face à son épaule endolorie. Installé sur la banquette face à elle, le sorcier plongea son regard azuré dans celui de la belle aventurière. « Et je m'excuse aussi pour le choix du bar. On peut aller ailleurs si tu veux. » Malgré leur petite table à l'écart du bruit, le lieu n'était pas vraiment propice à la séduction. Les planchers étaient encrassés par la poussière et les alcools renversés, la musique celtique au loin apportait une touche sonore de trop tandis qu'elle se mêlait aux rires gras des éméchés. Il se gratta la barbe, un peu nerveux face à elle tout en songeant que manger des cognards était plus facile que de ne pas avoir l'air con sur l'instant. « Tu t'es pas trop ennuyée ?   » Il commanda deux whisky pur feu à la vieille serveuse, le regard plongé dans celui de Calli qu'il n'arrivait jamais à soutenir trop longtemps. Il avait peur d'y lire la tristesse, bien conscient que leur relation prenait un tout autre virage pas facile à gérer pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : RENEGADE. (vicky)
› messages : 99
› autres comptes : pas encore.
› célébrité : deborah ann woll.
› crédits : captain (avatar), myself (sign), tumblr (gifs).
› âge : trente-deux années.
MessageSujet: Re: les échoués (callidora)   Mer 27 Déc - 18:00


“ tell me again about the part
where grief is not my name. ”

@untitled / brennatwohy

Elle trouve une table plus à l'écart. Le match auquel elle vient d'assister s'est terminé dans une victoire. De justesse. Ce fut une partie serrée mais surtout pleine de rebondissements. Celui qu'elle est venue encouragé a bien failli se blesser et le coeur de la belle a bien fini s'arrêter de battre pendant une seconde, à le voir pendre de son balai. Heureusement, il a su reprendre le contrôle et même compter les points gagnants. Emportée par l'enthousiasme des autres supporteurs, elle avait hurlé, secouée de légers rires. Heureuse de voir son équipe gagner. Comme à son habitude, elle avait vite fini par transplaner au bar où ils s'étaient donné rendez-vous et elle l'attendit.

C'est donc assise à l'une des tables plus en retrait qu'elle s'évade dans ses pensées. Le regard plongé dans les flammes du foyer, Callidora repasse la violence du coup de cognard heurtant le blond de plein fouet. Elle repense aux matchs qu'elle regardait à Poudlard et comment elle était impressionnée par leur audace. Celle de Théo mais aussi de Sam. Les deux amis, les deux poursuiveurs dans la même équipe. Les deux inséparables avant que la douce Smith n'arrive dans leurs vies. À présent, il ne reste plus que Théo et elle. Le né-moldu leur a été arraché dans une guerre qui ne faisait pas de sens. Déjà sept années ont passées mais la jeune femme peine encore à passer à autre chose. Son compagnon pour la soirée n'est pas arrivé et déjà, elle se sent coupable. Elle est nerveuse. Incertaine de ce qu'elle doit penser et ressentir. Théo est un des seuls à savoir à quel point ça fait mal de perdre un être cher. Après tout, Sam était un de ses meilleurs amis... C'est lui qui arrive à la tirer de ses sombres pensées mais aussi lui qui en est la cause par moments. Quand elle se perd dans ses yeux et que son coeur s'emballe, elle se retrouve partagée. Tiraillée entre culpabilité et soulagement de l'avoir à ses côtés même après toutes ses années. Son deuil, elle a essayé de l'endurer seule mais elle réalise que la douce présence de Théo est un pansement bien plus efficace que la solitude de ses aventures.

Elle est tirée de ses pensées quand elle sent un doux baiser se poser sur sa joue et que le Macmillan lui offre ses excuses pour son retard. Son visage se gorge de rouge mais l'ancienne blaireau tente de ne rien laisser paraître. Elle toussote un instant alors que le jeune homme retire son veston et s'installe face à elle. La vacarme des autres clients de l'établissement ne la dérange pas, elle en a même oublié l'ambiance festive tellement elle était perdue dans ses pensées. « Tant que l'une de tes admiratrices ne viennent pas nous déranger, on devrait être bien ici. » dit-elle d'un ton joueur tout en guettant une quelconque réaction. La belle n'aime pas être sous les feux des projecteurs et elle se demande parfois comment Théo arrive à garder les deux pieds sur terre alors qu'il plane sur les ailes d'une célébrité montante. Être joueur de quidditch, ça ne semble pas être de tout repos. Mais installés plus à l'écart, elle ose espérer qu'ils ne se feront pas déranger.

« Non, pas du tout. » L'ennui, cela signifie avoir trop de temps pour penser à tout ce qu'elle a perdu par le passé. Alors, elle se tient occupée. Surtout avec le travail et ses voyages. Mais maintenant qu'elle est à Londres, elle tente de se trouver d'autres occupations. Comme penser au bien-être des autres plus qu'au sien. C'est donc un regard inquiet qui srcutte les traits du jeune homme, puis glisse vers son épaule amochée. « Quand ce cognard t'as heurté, j'était inquiète que tu te blesses sérieusement. Ne me fais plus jamais peur comme ça. » Elle reporte ses iris aussi claires que l'eau des rivières dans les siennes. « Est-ce que tu vas aller à l'infirmerie ? » Ce n'est pas vraiment une question, plus un ordre. Une évidence. Elle n'est malheureusement pas une très grande guérisseuse sinon, elle se proposerait. Elle n'aime pas voir les gens souffrir. Encore moins le charmant sportif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : pagan.born
› messages : 104
› autres comptes : /
› célébrité : scott eastwood
› crédits : Valtersen, ANESIDORA, BALACLAVA
› âge : trente histoires à raconter, des bonnes comme des mauvaises.
MessageSujet: Re: les échoués (callidora)   Jeu 11 Jan - 18:37

+ LES ÉCHOUÉS. +
she walks in beauty, like the night. Of cloudless climes and starry skies,. And all that's best of dark and bright. Meets in her aspect and her eyes;. Thus mellow'd to that tender light, 5. Which Heaven to gaudy day denies. (c) Solosand


Bercé par la musique en fond et le regard de la blonde, le sportif pouvait enfin souffler loin du stade. Des semaines chargées par des entraînements et autre occupations liées à son statut de capitaine. Enfoncé dans sa banquette, son regard balayait la salle où il observait amusé les supporters fêter la victoire de l'équipe écossaise. La guerre semblait bien loin malgré les traces qu'elle avait laissé. Des veuves, des orphelins, des amis endeuillés. En face de lui, une des victimes de la folie du seigneur des ténèbres. Elle avait perdu sa famille, l'homme de sa vie, un sorcier exceptionnel qui avait aussi été son meilleur ami. C'était d'ailleurs étrange cette place vide à côté d'elle, hantés constamment par ce fantôme. Il était partout. Dans ses pensées, dans les regards tristes que Calli tentait de lui dissimuler. Puis cette attirance naissante qui venait le culpabiliser d'être en vie. Il s'était lui aussi battu pour l'ordre, contre les conservateurs et leurs idées gangrenées du sang immaculé. Theoden n'avait jamais ressenti le besoin de se considérer meilleur que les autres sorciers de part la pureté de son hémoglobine. Il avait même parfois honte d'être enraciné aux arbres vétustes de ces illustres et monstrueuses familles. Sa grand-mère maternelle était liée par le mariage à la famille Black, une ombre dans cette généalogie qu'il se gardait de vanter. Les Macmillan étaient conservateurs mais pas extrémistes, le patriarche souhaitait égoïstement garder la pureté du sang qu'il considérait comme une noblesse qu'il se devait de préserver. Des idées jugées archaïques par Theoden et sa sœur qui se foutaient royalement du sang de leurs homonymes. Après tout, Sam avait été un sorcier issu d'une famille moldue et il ne s'était jamais demandé si c'était bien ou mal, question de bon sens.

Il remercia alors la serveuse qui venait déposer la commande des deux trentenaires. Il noya rapidement sa nervosité dans son verre qui enflamma agréablement sa gorge dès la première gorgée. Il retira ensuite sa veste et remonta sa chemise sur ses avant-bras. Le regard céruléen plongé dans celui de la belle aventurière, il en oublia un instant tous ses doutes pour se concentrer uniquement sur sa beauté. « Tant que l'une de tes admiratrices ne viennent pas nous déranger, on devrait être bien ici. » Il avait sourit, la médiatisation apportant avec elle des fans pas toujours très commode. Mais il ne s'était jamais consumé dans les tourments de la célébrité. Le sorcier préférant vivre simplement, rêvant comme beaucoup de fonder sa propre famille et d'exister loin des paillettes. Il n'était pas vraiment le stéréotype du sportif superficiel, se contentant juste de vivre de sa passion. « Tu passes avant eux tu le sais très bien. » Il se gratta la barbe et offrit un sourire à la belle tout en reprenant une nouvelle gorgée du liquide ambré. Il était heureux d'entendre qu'elle ne s'était pas trop ennuyée, la patience était une des vertus de la maison Poufsouffle dont elle était en plus la descendante. Elle ne s'était d'ailleurs jamais vantée auprès de lui ou des autres de son illustre ancêtre. Il aimait sa douceur et son naturel, loin des autres filles qu'il jugeaient souvent inintéressantes et superficielles. « Quand ce cognard t'as heurté, j'était inquiète que tu te blesses sérieusement. Ne me fais plus jamais peur comme ça. » Le blond soutint alors le regard de la sorcière tandis qu'elle reprenait aussitôt. « Est-ce que tu vas aller à l'infirmerie ? » Elle avait réussi à lui faire oublier la douleur tandis que celle-ci venait se manifester douloureusement après cette piqûre de rappel. Habitué à manger des cognards depuis Poudlard, l'écossais se contenta de hocher la tête avec un regard amusé. « Si j'ai encore mal j'irai, mais t'inquiètes pas j'ai vu pire ... » Il avait une fois passé un mois à sainte mangouste après avoir reçu deux cognards en même temps. Il était plus au moins vacciné. Ce soir il avait envie d'oublier le quidditch pour se concentrer uniquement sur elle, sur eux.

« Même si je déteste ça ... » Le sorcier se leva doucement, terminant son verre d'une traite pour ensuite tendre sa main vers Callidora pour l'inviter à danser. « Suis plus à l'aise sur un balai que sur mes pieds, mais m'accorderais-tu cette danse ?   » La radio crachait une petite balade celte et quelques couples venaient hanter la piste pour quelques minutes de douceur. Cette invitation sonnait plus comme une obligation tandis qu'il attrapait tendrement sa main pour l'inviter à se blottir contre lui. Il dépassait bien la blonde d'une tête, le corps un peu raide, pas vraiment à l'aise dans l'art de la danse. Il posa une main respectueuse dans le bas de son dos tout en commençant à se balancer. « Vu que c'était le dernier match de la saison, je pensais qu'on pourrait partir quelque-part ? Sauf si tu as des obligations professionnelles de ton côté. Ou que tu as juste pas envie ... Bref c'est une idée comme ça. » Il regrettait déjà d'avoir suggéré cette idée, ne voulant pas aller trop vite avec elle, soucieux de respecter son rythme et surtout son deuil.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: les échoués (callidora)   

Revenir en haut Aller en bas
 
les échoués (callidora)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: SECTION RP :: united kingdom :: beyond borders-
Sauter vers: