Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 gone with the wind, (i)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo : x
› messages : 10
› autres comptes : diana.
› célébrité : odeya rush.
› crédits : faust, avatar.
› âge : vingt-deux ans.
MessageSujet: gone with the wind, (i)   Jeu 4 Jan - 9:52

irma lucy fawley
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige
âge › certains visent - et visaient - déjà les étoiles filantes dans le ciel. ce même ciel qu'elle observe avec beaucoup de silence, avec beaucoup de réflexion. le quart de siècle à peine atteint mais une certitude que demain ne sera guère le même jour qui le précède. vingt-deux années qui témoignent de l'éventail de son recto et de son revers. date et lieu de naissance › le soleil embrase les terres fertiles, l'apparition des premiers bourgeons qui aspirent à devenir fleur comme le cocon deviendrait papillon. fille du printemps c'est le premier juin que l'azur de ses prunelles à scruter le monde. la clinique sorcier aurait dû le lieu de naissance mais la môme préférée l'étendue de surprise et douillet de la maison familial. profession › oh, on ne lui demande pas ce qu'elle veut entreprendre de sa vie, si ce n'est le but d'exister. d'une manière ou d'une autre, dans le plus ou dans le moins, le bon ou le mauvais, la facilité ou la difficulté, la sorcière fait fie des opinions d'autrui tant que cela ne la concerne pas directement. excellente des vents, l'air et le ciel lui murmurent des promesses dans la liberté qu'accorde le jeu. le raisonnable et la perspective d'avenir sans danger lui assurent que prendre le chemin terrestre vers une carrière de médicomage est plus sage. sagesse ou espièglerie, c'est pourtant la passion et l'esprit libre que l'oiseau prend son envol.  Virtuose des brises en toute saison, elle est un jeune prodige qui fait rapidement ses preuves dans le domaine sportif qu'est le quidditch. Titularisé - en tant que jeune attrapeuse - il y a peine quelques mois au sein de l'équipe des Flèches d'Appleby, le tracé étoilé de la jeune demoiselle est fort prometteur. situation amoureuse › elle n'a jamais criée au loup, ce dernier ayant toujours trouvé le chemin jusqu'à elle. au loin du mystère, l'aura de son regard de glace perce bien des réalités brumeuses. elle ne se lie jamais à autrui car pour elle la liberté est synonyme de non limites. on lui connaît un voile épais sur ses amours, elle laisse les rumeurs jouer de la musique pour elle, ni plus ni moins. pourtant la cage s'est refermée sur elle, sera-t-elle doré, sera-t-elle nuisible, seule le printemps prochain pourra le dire. orientation sexuelle › l'absurdité de l'homme, les regards de la gent masculine cela a toujours été malgré tout. situation financière › l'aspect financier n'est pas un sujet pris à la légère chez les Fawley. l'argent ne fera jamais le bonheur tout comme il n'a pas d'odeur, seulement la vérité impose qu'il y contribue. les Fawley n'ont jamais manqué de rien, mais c'est avec une grande prudence et intelligence qu'il finance et installe leur patrimoine. prévenir avant de guérir, un autre proverbe avec lesquels on avance pour mieux gérer le pire. groupe › impero. avatar › odeya rush. crédit › baclava.
téméraire, silencieuse, fougueuse, hardi, stratège, joueuse, contradictoire, libre, passionnée, imprévisible, indépendante, intuitive, endurante.
statut du sang › l'information est-elle un détail important ? est-ce le principal comme pourrait l'être le début de la fin ?  entre deux rives, le courant du torrent vous emportent et l'effort s'amenuise. une mixité entre la volonté et la paresse, entre l'idée d'une victoire et d'une défaite. toujours entre les deux, la fierté danse, s'applaudit d'être issue d'une union de passion comme elle ne l'a jamais encore vue. fruit de deux sangs qui se mélangent, qui pourtant se ressemblent, elle détient une ascendante dite mêlée. futilité mais dont l'affirmation se porte comme un étendard. ancienne école/maison › ah. ce bon vieux bout de chiffon s'est charmer par la dualité de sa personnalité. Choix de valses entre l'intelligence stratège de l'aigle ou bien la force libre du félin. on ne devrait guère s'étonner de voir un fawley rejoindre la maison de rowena serdaigle et pourtant pour la première fois depuis plusieurs années, un fawley rejoint les rangs des lions. un emblème sous lequel elle fera l'ensemble de ses études. baguette › bois d'ébène dont la couleur semblait avoir apprivoiser la douceur et la beauté d'un crin de licorne. sa baguette magique se veut légèrement souple et mesure vingt-quatre centimètres trois quart. patronus › le souvenir est agréable, sa puissance délaissant le chagrin pour ne conserver que le meilleur, l'éclat qui fait briller les premiers filaments argentés du bout de sa baguette. a l'image d'une envolée sauvage, d'un mystère qui n'existerait que la nuit, la chouette hulotte se révèle pour définir son propre patronus. épouvantard › le reflet de l'encre noire, de la noirceur qui réfléchit l'une ses propres peurs. la crainte, l'angoisse de l'obscurité, de ne plus pouvoir œuvrer de ses yeux. en d'autres termes, elle a peur de la cécité de sa vision. cela se décline sur plusieurs aspects : le fait d'être enfermé, de ne plus pouvoir observer, de ne plus pouvoir voir. sans cela, elle devrait dire adieux a tout ce qui fait d'elle une âme libre, les cieux, les nuages, la liberté. amortencia › le l'odeur adoucit d'une pluie fine autour duquel les embruns épicés de cannelle et d'agrumes se mélange pour une senteur fruité et naturelle. signe(s) distinctif(s) › il n'y en aura qu'une seule et unique, la plus fragrante dont elle ne masquer l'évidence, à savoir le bleu cobalt et profond de la couleur de ses yeux. une couleur qui varie malgré elle en fonction du temps, comme un indic intuitif auquel elle fait confiance lorsqu'elle est sur son balai. d'autres signes distinctifs ? bien évidement mais ils sont dissimulés des œillades indiscrètes.  
›› irma, irma. Tu ressembles tellement aux chats. Non, irma finira vieille fille avec des chats ! Des paroles que pouvaient prononcés ses deux frères lorsqu'ils étaient des gamins. Un part de vérité, une par de mensonge également. La sorcière a cet attrait que possède les félins, ceux d'un mystère qui plane au tout autour de leur être. Une image qui parle pour le flot d'une description qui lui sciée comme une robe qu'elle abandonnerait volonté au profit d'une envolée dans les airs. Elle sème l'attache de l'interrogation entre brume et soleil, laissant les ondes de son ruisseau onduler sans savoir qui elle est réellement. Le miroir d'un chat, certes, mais elle aura toujours plus confiance en l'animal qu'en l'être humain. Etrange personnage que voilà. ›› la femme se suffit à elle-même. L'indépendance féminine, la force de l'âme faites femme. La sorcière est ce que l'on peut appeler une féministe. Elle ne se gêne aucunement pour le faire savoir parfois même à débattre, à lutter. ›› sa gourmandise de prédilection est sans nul doute les fondants du chaudron. Un bonbon dont la saveur au chocolat est fine et agréable en bouche. Elle en a toujours quelques uns sur elle, en particulier lorsqu'elle est énervée – la consommation est alors plutôt étonnante. ›› au cours de ses études à poudlard, la fawley a toujours porté un grand intérêt à la matière qu'était la botanique. Est-ce par les connaissances que lui transmettaient sa mère sur les plantes et propriétés médicinales ? Peut être bien. Elle se voulait également plutôt douée dans les cours de sortilèges et enchantements ainsi qu'en métamorphose. ›› indépendante et libre, ainsi voit-elle son avenir. Ce dernier s'est toujours dessinée selon cette philosophie qui la pousse constamment à repousser ses limites. Dans cet ordre là, elle n'a besoin que de se préoccuper d'elle-même et pas de s'inquiéter pour autrui. Son patronus sonne comme l'écho d'une liberté qui lui appartient, qu'elle ne veut pas remettre en cause. Pour elle, il n'y a rien de plus important de se sentir vivante. Et bien évidement cela passe par le besoin d'être sans attache et non cloisonnée dans une cage aussi dorée et douillette peut elle être. ›› rivalité. Un terme emplit d'amertume qui ne vaut pas grand chose sur le terrain. Si elle accepte l'adrénaline et le défi de ce mot, elle en refuse toute violence et tricherie. Le respect des règles du jeu, le fair-play tout cela doit entrer en ligne de compte. La rivalité s'inscrit dans son caractère de flammes, cependant cela ne comportera jamais aucune méchanceté ou violence à moins que vous ayez entaché sa confiance. ›› Le tout premier vif d'or qu'elle a attrapé lui a été offert en guise de récompense officielle. La petite balle dorée est toujours en sa possession, comme un gri-gri, un porte bonheur qu'elle fait souvent virevolter tout autour d'elle. La sensation de calme et de paix est aussi immédiate que souffler de fatigue. ›› après sa chute durant l'année quatre-vingt-sept n'aura aucune prise pour qu'elle soit devant cavalière sur un balai. Pour autant, les stigmates subsistent quelques sur le moral quand bien même les apparences se veulent trompeuses. ›› ses mèches noires de jais sont  la plupart du temps nouées en une queue de cheval ou tressées. Les seules fois, où elle les laisse libre c'est lorsqu'elle toute est seule, uniquement en solitaire. Le fin véritable mot de l'histoire se murmure en silence.  
juin 1966 › tardivement, les derniers bourgeons commençaient déjà à s'ouvrir. Un peu en retard pour certains mais les derniers ont finalement éclos comme pour accompagner la naissance d'une poupée. Une poupée dont le regard s'est attardée longuement sur ceux de sa mère. Cette dernière détournée les yeux qu'elle se mettait à pleurer, le manque de sécurité. Un lien qui s'est pourtant tissée tout en silence, tout en douceur pour annoncer des années de bonheur. novembre 1972 › six années, c'est la différence d'âge qui sépare les deux dernières naissances. La famille accueille le dernier né de la famille, le petit Callum – surnommé Cal –  qui vient fermer la boucle d'une fratrie de trois gamins. Callum rejoindra les rangs de la maisonnée d'Helga Poufsouffle – et demeure actuellement en sixième années d'études.  septembre 1977 › au premier soir du neuvième mois, la sorcière fait son entrée au collège de sorcellerie. Le vieux bout de chiffon se veut hésitant entre la maison pour laquelle les Fawley s'illustrent depuis plusieurs générations et la témérité fougueuse du lion. Le choix posé, le choixpeau décide l'envoyer chez les gryffondor dont elle portera les couleurs avec beaucoup de valeur et d'honneur.  années 1977 – 1983 › les années folles ou les années de l'insouciance. Irma aura le loisir d'effectuer ses premières années en compagnie de son frère ainé – Paul – entré deux ans avant elle mais également de voir son cadet faire ses premiers pas – qui sera répartie chez les poufsouffle. Un parcours scolaire qui s'égalise tant sur le plan des études que sur le plan de l'épanouissement. La responsabilité mêlée au droit comme donner et recevoir. Malicieuse stratège et sorcière au fort potentiel mais qui joue avec le feu, disait la directeur de sa maison. Elle intégrera l'équipe de quidditch de sa maison en troisième année au poste d'attrapeur.  année 1983 › fièrement diplômée de sa dernière année d'étude à Poudlard, elle décide de rejoindre son frère ainé sur les terres asiatiques où il s'est installé afin de parfaire l'une de ses thèses sur les créatures magiques. La bas, elle prendra le temps d'acquérir d'autres connaissances notamment la langue mais également l'art sportif.  décembre 1984 › de retour au pays, irma se lance dans sa quête de faire carrière dans le domaine du quidditch. Une ambition que soutient  ses deux parents quand bien même sa figure maternelle – médicomage à Sainte Mangouste – perçoit comme une entreprise dangereuse. Deux semaines plus tard, elle entre comme remplaçante au sein de l'équipe des Harpies de Holyhead.  février 1985 › au cours d'un match, elle est appelée à prendre le poste d'attrapeur pour un remplacement dû à une blessure de la joueuse officielle. Le match dure plus de douze heures, aucune des deux équipes n'ayant attrapé le vif d'or. Une fois dans les airs, irma se révèle être la clef de voute de l'équipe lorsqu'elle attrape la balle dorée en moins de temps qu'il ne faut pour le dire soit moins de trois minutes. Et ce en ne comptant uniquement par ses calculs qui se vérifie avec finesse et précisions. aout 1985 › les prouesses de la jeune sorcière sont loin d'avoir été soufflées comme de la poussière sur un meuble, bien au contraire. L'œillade curieuse et avisée de coach des flèches a su œuvrer avec beaucoup de diplomatie pour offrir à la fawley son tout premier contrat officiel. Elle reçoit alors sa titularisation et rejoint donc les flèches d'appleby en tant que plus jeune attrapeuse de sa session – sous le numéro treize.  année 1986 › la brune attire les interrogations tandis que ses prouesses sont remarqués au sein du monde sportif. Elle tisse sa toile dans le ciel, éclairant certaine lumière qui perdure. Elle pique à la curiosité, laissant un public sur sa fin. Irma protège sa sphère privée d'une poigne de fer, semant le mystère.  Bien que l'on puisse lui attribué le surnom de nova, il n'en demeure pas moins que la brume danse tout autour de son personnage alors que les victoires de son équipe s'enchainent.  janvier 1987 › au cours d'une rencontre amicale, irma est victime d'une chute de plusieurs mètres. Assez conséquent pour lui imposer un repos de plusieurs semaines consécutives. La sorcière en conservera par ailleurs des séquelles physiques d'où des cicatrices sur le bas du dos qu'elle dissimule.  automne 1988 › la saison qu'elle redoute, qu'elle affectionne encore moins pour son temps pluvieux et humide. Elle aura raison de le percevoir ainsi car c'est le début de l'avidité de la presse qui roucoule de rumeurs et se berce d'anecdotes fausses. Courant septembre, des fiançailles sont annoncés pour le printemps suivant. Difficile lorsqu'on que l'on déteste faire la une des journaux.
fiche (c) blue walrus
  the muggle-born's tale :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : moonlight.
› messages : 11
› autres comptes : la corneille.
› célébrité : daisy ridley.
› crédits : killer from a gang.
› âge : vingt-quatre ans, la mémoire qui flanche pour une jeunesse dérobée.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Jeu 4 Jan - 12:49

j'étais sûr t'allais céder à la fiancée d'Edmund  
superbe choix, re-bienvenue  
t'es tout aussi faible que nous finalement  

EDIT : oh j'ai cru que c'était Leora que suis-je bête
mais non c'est Diana !
vous restez en duo dis donc
ce début de fiche est canoooooon en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : april rain
› messages : 224
› autres comptes : -
› célébrité : phoebe tonkin
› crédits : isleys (avatar)
› âge : 29 années à inventer une vie qui sort des sentiers battus.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Jeu 4 Jan - 12:55

non c'est pô moi

mais c'est un autre DC y'en a tellement qui fleurissent, ça fait trop envie omg
en tout cas, re-bienvenue elle a l'air bien choupi cette demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : penthésilée +ophélia.
› messages : 313
› autres comptes : none.
› célébrité : Gal Gadot.
› crédits : mason (le plus parfait) +av.
› âge : trente ans.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Jeu 4 Jan - 16:14

les dc c'est tellement le bien omfg, surtout avec une beauté pareille et un tel début de fiche
fighto pour cette nouvelle présentation, hâte de te lire vous allez nous vendre du rêve encore avec ed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : none
› messages : 68
› autres comptes : none
› célébrité : max riemelt
› crédits : kozmic blues (avatar)
› âge : vingt-sept ans
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Jeu 4 Jan - 16:17

future belle sœur à ce que je comprends  
cette beauté gosh
rebienvenue chez toi et courage pour cette fiche hâte de voir la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : hallows/marianne.
› messages : 778
› autres comptes : victor mancini.
› célébrité : ana de armas.
› crédits : avatar (c) killer from a gang, signature (c) hallows.
› âge : vingt-sept ans, les années qui passent, la jeunesse est loin, trop loin.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Jeu 4 Jan - 22:02

ahhhhh la fiancé d'ed omg omg j'ai tellement hâte de vous lire
et puis tous ces beaux choix, ça va être un perso parfait j'en suis sûre
rebienvenue chez toi, et si tu as besoin de quelque chose héstie pas

_________________
let me just stop trying, let me just stop fighting. i don’t want your good advice or reasons why I’m alright, you don’t know what it’s like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : balalaika.
› messages : 192
› autres comptes : edmund.
› célébrité : aidan turner.
› crédits : honeymoon (avatar)
› âge : trente-cinq ans.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Ven 5 Jan - 6:36

edmund vous dit de ne pas toucher à sa meuf
t'es belle, jtm, finis vite ta fiche, enfile ta robe, on va se marier, j'ai même prévu de faire de @prudence rosier le prêtre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : spf, a.
› messages : 59
› autres comptes : none.
› célébrité : matt daddario.
› crédits : faust, ava. realizeship, gif.
› âge : survived a quarter.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Ven 5 Jan - 9:45

la toute belle.
(re)bienvenue avec ce chouette pré-lien, et bon courage pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : blue walrus. (clo)
› messages : 524
› autres comptes : perry.
› célébrité : david prat.
› crédits : avatar (c) balalaika aka mason le parfait. – signature (c) thirty seconds to mars.
› âge : vingt-huit ans.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Lun 8 Jan - 12:41

jhgjfhdtuilhkf ok j'ai déjà trop hâte de stalker tout ça kill me ok.
rebienvenue dans le coin en tout cas, la belle. bon courage pour la suite de ta fiche, et si tu as besoin de quoi que ce soit surtout n'hésite pas.

_________________

Can you even see what you're fighting for? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear. Take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, Times are changing. do you believe ? walk on water.▼▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : x
› messages : 10
› autres comptes : diana.
› célébrité : odeya rush.
› crédits : faust, avatar.
› âge : vingt-deux ans.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Mar 9 Jan - 16:57

vous êtes tous beaux, voilà
encore merci pour votre accueil, en espérant ne pas vous décevoir pour le coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : hallows/marianne.
› messages : 778
› autres comptes : victor mancini.
› célébrité : ana de armas.
› crédits : avatar (c) killer from a gang, signature (c) hallows.
› âge : vingt-sept ans, les années qui passent, la jeunesse est loin, trop loin.
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   Mer 10 Jan - 10:05

me voilààà
j'ai adoré ta fiche, si douce, si belle, ta plume est exquise
je te valide sans hésiter, bon jeu avec ta nouvelle petite
(et très hâte de vous voir en action, avec edmund )

_________________
let me just stop trying, let me just stop fighting. i don’t want your good advice or reasons why I’m alright, you don’t know what it’s like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: gone with the wind, (i)   

Revenir en haut Aller en bas
 
gone with the wind, (i)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: GESTION :: into the pensieve :: fiches validées-
Sauter vers: