Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 through the looking glass. (aspaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo : scamanders.
› messages : 30
› autres comptes : non.
› célébrité : chris wood.
› crédits : exordium.
› âge : soon around thirty.
MessageSujet: through the looking glass. (aspaël)    Mer 10 Jan - 11:19

Les déclaration de son ex petit-ami l'avaient troublé. Il avait pensé qu'Aspen était son nouveau compagnon. Et s'il devait éprouver de l'indignation, il éprouvait tout autre chose qui le troublait, une sorte de flatterie. Certes, Aspen était le type d'homme qu'il aimait, le genre brun ténébreux, avec cette légère barbe qui couronne le tout. Il avait aussi cette douceur enfouie au fond de lui, ce charme troublant qui l'avait perturbé à plusieurs reprises, dont cette nui-là où son subconscient lui avait produit un drôle de fantasme. Impossible. Cela ne pouvait arriver et pour cause, Aspen était son patient et il ne pouvait pas sortir avec son patient, c'était contre toute une série de codes, et aussi contre son éthique personnelle, celle de mélanger sa vie personnelle et sa vie professionnelle. D'autant plus qu'Aspen était assimilé à un vase brisé qu'il fallait rafistoler manuellement car un simple Reparo ne suffisait pas.

Le jeune homme était le dernier patient de la journée. Après lui, Nathanaël pourrait rentrer chez lui et passer une nouvelle soirée en solitaire, peut-être qu'il sortirait dans un pub ou il se cacherait à travers les pages d'un livre, emmitouflé dans les draps de son lit. L'heure sonnait et il sortit de son bureau pour aller le chercher dans la salle d'attente, le faisant s'asseoir devant lui, dans son bureau. « J'espère que vous allez bien et que vous avez réussi à venir malgré la nuit tombante... Et que vous êtes en forme parce que j'ai quelque chose à vous proposer aujourd'hui. » S'ils avaient abordé la question des potions hallucinogènes, le psychomage n'en avait pas oublié l'essentiel : l'évènement traumatique qu'avait vécu le Cheshire. Et puisque ce dernier éprouvait encore de grandes difficultés à le lui raconter, le Deveraux avait trouvé une alternative. S'il n'aimait pas cette pratique, elle pourrait s'avérer utile. « Je pratique la légilimancie. Enfin, en tout cas, je ne suis pas un maitre encore mais j'ai de solides bases. Et avec votre accord, j'aimerais justement pénétrer vos souvenirs. » Il savait qu'il ne pouvait pas se contenter de cela, qu'il avait besoin de se justifier pour son acte « Si je vous propose cela, c'est parce que je sais que vous avez du mal à parler de votre passé et faire ça m'aiderait à y voir plus clair. D'habitude, je réprouve cette pratique et je n'ai pas envie de vous forcer mais... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : spf, a.
› messages : 59
› autres comptes : none.
› célébrité : matt daddario.
› crédits : faust, ava. realizeship, gif.
› âge : survived a quarter.
MessageSujet: Re: through the looking glass. (aspaël)    Ven 12 Jan - 21:09

Fait surprenant, Aspen n’a pas détesté de rencontrer son psychomage dans un salon de thé. Certes, ça serait mentir de dire qu’il n’a pas été stressé jusqu’à ce qu’il se retrouve enfin assis devant lui, l’fait qu’il est arrivé en retard n’a rien fait pour aider la situation. Toutefois, Nathanaël a balayé ça de la main et ils ont commencé la séance, avant d’être interrompu… par l’ex petit ami de Nat. Belle surprise de découvrir que lui aussi est intéressé par la gente masculine, même s’il est peu probable qu’une romance sorte de cette histoire. Ça n’empêche pas le brun de prendre la nouvelle avec le sourire, attendant avec une patiente impatience de recevoir l’hibou du psy lui indiquant la date de son prochain rendez-vous. Il avait raison, en indiquant qu’un crush pourrait lui faire du bien, ça lui donne parfois l’impression d’retomber au temps de l’adolescence, diluant dans ses veines d’positives émotions.
La journée dudit rendez-vous, toutefois, la nuit pour As fut difficile. Après s’être couché tard, il s’est vu tourné et tourné encore entre ses draps, ne tombant entre les bras de Morphée que pour une, ou deux heures maximum avant de se réveiller brusquement. Plusieurs fois en sueur, une fois, assez pour qu’il saute dans la douche avant de fumer un joint puis se recoucher… pas assez longtemps, toutefois. C’est donc des cernes sous les yeux et le visage un peu pâle qu’il se présente à la clinique du Dr. Deveraux, tapant des doigts en continu sur son jeans pendant qu’il l’attend dans la salle d’attente, fixant le vide.

Puis la porte du bureau s'ouvre, découvrant le joli psychomage qui l'invite aussitôt à entrer, ce que Aspen fait sans se faire prier. De retour dans le bureau signifie que le vouvoiement est de retour également. « Ça peut aller. Un peu fatigué mais dites toujours. » qu'il l'invite d'un petit sourire. La nuit ne lui a pas posé problème pour s'en venir comme il préfère s'y dissimuler quand il doit aller à l'extérieur. C'est plus facile de vivre dans les ombres, éviter les regards que le soleil dévoile sous ses lumineux rayons. Il a été plus détendu de s'en venir à cette heure, mais sa détente est de courte durée quand il écoute la proposition de Nathanaël. « V- vous voulez... voir mes souvenirs. Je vais donc devoir les- les revivre en même temps. » Il se maudit intérieurement d'soudainement bégayer, mais s'il a de la difficulté à parler de cet événement, l'idée de les revoir se dérouler dans sa tête lui semble presque pire. Il laisse s'échapper un soupire tremblant, passant une main nerveuse dans ses cheveux alors que Nat reprend la parole. Il laisse passer une longue minute avant de prendre la parole, le regard dans le vague, avant de revenir sur Nat et lui offrir un sourire peu convaincu. « J'vous fait confiance depuis le début, aucune raison que ça change maintenant. Je mentirais en disant que ça m'enchante de faire ça mais... quand faut y aller, faut y aller. » Il se redresse sur sa chaise, les doigts de ses deux mains claquant contre le tissu de son jeans en signe de nervosité. « J'en aie entendu parler mais ça sera la première fois qu'on essaie ça sur moi. Je sais pas trop... vous savez comment cibler des souvenirs en particulier? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
through the looking glass. (aspaël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: SECTION RP :: united kingdom :: streets of london-
Sauter vers: