Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 bloody family tree (CAE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo : ADN
› messages : 68
› autres comptes : dorothy l'histo-freak
› célébrité : hale appleman
› crédits : winter soldier
› âge : 33 ans
MessageSujet: bloody family tree (CAE)   Lun 18 Déc - 6:11

Caesius Lysandre Lestrat
On ne choisit pas sa famille. Peut-on l'incinérer, alors ?
âge › Trente-trois circonvolutions, trente-trois rotations d'une terre sous ses pieds. date et lieu de naissance › Londres, dans la maison familiale, héritée de ses riches ancêtres, un 3 mai. profession › Potionniste de talent, charmeur d'animaux et d'êtres humains, vendeur d’attrape-rêves et commerçant de fantasmes. Il n'exerce, sous couvert du gouvernement, que le premier, même si tout est bon pour ramener à lui argent, pouvoir et ce que ses désirs lui commandent. situation amoureuse › Célibataire. Toujours. orientation sexuelle › Pansexuel assumé et résolu dans l'absolution des jugements d'autrui sur qui met quoi où. situation financière › Plutôt aisée, de par sa famille riche. Il ne sait pas dire non à l'argent facile, quand bien même il brûlerait sa mère pour un rien. groupe ›  Impero, la ruse, le fantasme incarné, l'illusion de la beauté couvrant le visage décharné, l'horreur mutée sous la carnation. avatar › Hale Appleman crédit › winter soldier
orgueilleux, fier, intransigeant, loyal, hautain, rusé, charmeur, joueur, bavard, volubile, négatif, autoritaire, ambitieux, égoïste, impulsif, passionné, conservateur, rebelle dans l'âme, cynique
statut du sang › Sang mêlé et sorcier de par son père, français de son état, quand son être, sa richesse et sa beauté illusoire viennent de sa vélane de mère, dont il porte le nom ancestral. ancienne école/maison › Serdaigle, Poudlard, l'ode aux âmes et aux esprits, à la ruse et à l'intelligence, les énigmes excitantes, les livres poussiéreux à l'odeur de vélin, l'enfance, l'adolescence choyées. baguette ›  boix de houx aux vertus protectrices, sensé temporiser la volubilité de Cae ; cheveu de vélane - celui de sa mère, sous son exigence - elle mesure 35 cm exactement, et se révèle puissante et capricieuse, comme son maître. patronus › un chat noir, symbole de malheur, superstition ancestrale d'une bête au pelage de nuit : capable de retomber sur ses pattes en toute situation, c'est à la fois un chasseur et un joueur, félin dans ses rapports aux autres, indépendant farouchement - qualités qu'ils partage avec Caesius. épouvantard › Sa propre généalogie. Son côté vélane, sa laideur, révélée à tous et toutes. Rires et mépris pour sa beauté fanée. Sa colère dévoilant son visage décharné, pâle et gris, aux cernes caves. Toute sa mascarade brisée, répandue en bris de verre à ses pieds. amortencia › le citron délicat un soir d'été, l'herbe fraîchement coupée, l'iode salée, un parfum de violette et de lavande subtile. signe(s) distinctif(s) › demi-vélane par sa mère et héritier d'une riche famille de ce sang maudit : beauté et difformité, enlacées sous une mascarade magique, quand la cruauté du sang se fait théâtre de chaque seconde. il porte des lunettes de vue. il a une voix au timbre digne d'un conteur. ses sourires en coin sont malicieux, tantôt charmeurs, tantôt agaçants. luxe apparent dans ses vêtements.
T'es féru d'histoire, de mythologie, de théologie, de poèmes. T'aimes l'art, sous toutes ses formes, comme la beauté. T'es toujours tiré à quatre épingles, parce que, sait-on jamais sur qui tu pourrais tomber. Tu détestes les enfants, les adultes qui se comportent comme des enfants, ou comme des adultes. T'aimes pas vraiment grand monde, et t'as du mal à faire confiance. Pourtant, t'es charmeur. T'as ce besoin viscéral que l'attention soit tournée vers toi. Qu'on t'adule, qu'on t'admire. T'aimes cette lueur dans les yeux de ceux auxquels tu plais. T'aimes plaire, c'est aussi simple, c'est bestial et animal chez toi, ce désir d'attiser le désir. Tu pourrais paraître romantique, mais tu prends juste ce que tu veux, peu importe la manière. Tu aimes le luxe, dormir tard, te coucher tard, manger ce que tu veux, et boire, boire jusqu'à la lie, toutes sortes d'alcools, cigarettes et cigares aux doigts. T'es cynique, tu te moques, sans regret ni remord. Tes piques sont acides, assassines, font rire d'un rire jaune, fêlé.  

T'aimes avoir raison, t'as toujours raison, t'as jamais tord, jamais, jamais, jamais. T'es joueur, t'es capable de tout jouer, ton argent, ta maison, ta vie, si on t'y pousses. Tu sais pas résister. On peut te croire faible, avachi dans les luxures de la chair. On aurait bien raison. Tu te refuses rien. Mais ça ne prouve pas un manque d'intelligence. Oh, non. T'es rusé. Tu réfléchis trop, souvent. Ca t'empêche de dormir. Ca te tient éveillé, tard. Tu te tournes, te retournes. La soie de tes draps n'y change rien. Tu penses à ta famille que tu détestes, au pouvoir des femmes de ce nom que tu partages, et ta soeur, à ta mère. Tu voudrais leur mettre le feu. Les voir cramer. Oh, ça, ça t'endort. T'es créatif, quand tu t'y essayes. T'aimes créer des choses, des potions, des attrapes-rêves. T'as ce don de conteur, cette voix de basse qui capte un auditoire : même ta voix, ton timbre, sont beaux, tes cordes vocales sont vélanes elles aussi.
3 mai 1955› naissance au manoir Lestrat, dans des collines près de Londres. Premier héritier mâle de cette génération, mélange du sang sorcier Français de la branche des Le Vallois, et des vélanes magiques des Lestrat. Bizarrement, il portera le nom maternel, décision purement féminine, dans cette famille matriarcale où les hommes semblent menés à la baguette - magique, la baguette. 8 juin 1962› sept ans et plus d'un mois après sa naissance, Caesius voir apparaître sa petite soeur. L'évènement, déplaisant au possible, voit s'épanouir sa magie. Il met le feu aux rideaux de la jolie chambre au berceau renfermant l'enfante. Il sait ce que cela signifie : héritier mâle en apparence, ce sera elle, au prénom de Philomèna, qui règnera exactement comme leur mère avant eux. Elle sera celle qui commandera sa vie, aux côtés des autres créatures qu'il déteste par-dessus tout. 7 septembre 1967› Caesius entre à Poudlard, école prestigieuse. Son père aurait aimé BeauxBâtons, ou une autre classe, mais les maternelles au pouvoir ordonnent. Il est envoyé à Serdaigle, qui deviendra sa véritable famille. Jeune sorcier à la beauté confuse, l'adolescence voit sa magie et ses pouvoirs affluer et osciller. C'est à cette date-là, également, qu'il se jura de ne pas être juste l'héritier Lestrat. Et qu'il allait devenir célèbre pour lui-même. 1971 › La guerre fait rage. Et les Lestrat fuient loin de Londres et de sa pagaille. Pourtant, Caesius insiste pour retourner à Poudlard. La lâcheté de sa famille l'écoeure, mais lui-même n'appose aucun comportement politique. La protection de Dumbledore l'encourage à rester à l'école, mais il reste discret, se fait petite souris. Il n'est, après tout, qu'à moitié humain. Qui sait ce qu'on pourrait lui faire. La peur - la guerre et le sang qui teinte les rues, le monde sorcier. Sa soeur restera dans leur résidence secondaire, apprenant à la maison ce dont elle a besoin. Sa magie devient de plus en plus forte - comme sa beauté, éclipsant même sa mère et son frère. Philomèna est un soleil. Et Caesius la haït, crevant de jalousie. juillet 1974 › La fin d'une ère à Poudlard. Sept années, depuis ses douze ans. Sept années le menant à sa majorité tant attendue et à sa vie indépendante. Pourtant, l'héritier mâle a le droit de percevoir l'argent de la famille pour s'installer dans un quartier sorcier à Londres. Pourtant, la ville l'effraie : ruines et conflits sont encore présents. La peur le ronge, tout comme la colère. Malgré tout, il tire son épingle du jeu : doté d'un don incroyable pour les potions, il sait également charmer les gens et les animaux, et se fait vendeur de tout et de rien, cherchant les désirs de ses clients pour les satisfaire. Il apprend à satisfaire les siens propres, à faire ses choix, à vivre. C'est le début de ce que sa mère appellera sa décadence, alors qu'il débute enfin sa vie d'adulte et qu'il commence à gagner son salaire. 1980 › On lui présente - ou plutôt on lui envoie - une demoiselle de bonne famille. L'ordre d'un mariage arrangé entre les deux familles est amené sans subtilité. Il renverra et le mot, et la charmante demoiselle, non sans avoir troussé ses robes et aiguisé son appétit. Nulle alliance ne le liera à jamais à quiconque. L'idée d'être emprisonné d'un mariage le rebute. Il s'aime libre et charmeur. Sa mère et sa grand-mère le menaceront de couper ses vivres, mais Philomèna, n'ayant nul grief contre lui, montrera un courage et une douceur toute personnelle en lui envoyant de l'argent. Il refusera tout d'abord, toujours jaloux, toujours impétueux, avant d'accepter sans un remerciement. Rancoeur chevillée aux tripes, devant ce geste de paix.  1985› Dans l'atmosphère des procès après guerre, les rumeurs vont bon train. Quatre ans, déjà, depuis la fin de cette ère sombre. Quatre longues années. Le Londres connu s'est métamorphosé, et ses potions se vendant bien mieux : charmes d'amour, potion de chance, somnifère mortuaire, tout est possible pour ses doigts de fée. Entouré de mystères et de légendes qu'il nourrit de ses propres énigmes, il prend enfin une place importante dans la société - hélas, son nom y est pour beaucoup. L'ascendance de sa beauté fatale est connue, mais personne n'y fait attention, on ne voit que sa beauté, on ne s'intéresse à lui que pour ses dons. Et, malgré lui, il y prend goût. Luxe sirupeux et désirs insatiables. Mai 1988 › Son anniversaire est souhaité, gâteau et bougies, baisers languides et présence temporaire. Son lit est rarement vide, à présent, au-dessus de sa belle boutique sur le chemin de traverse. Femmes et hommes vont et viennent, plus ou moins discrètement. Encore aucune alliance, et de sa famille, aucune nouvelle, hormis l'argent qui renfloue ses caisses. L'atmosphère de conflit s'est brisée, et l'espoir apparaît comme un avenir meilleur. L'argent, le pouvoir, le désir : tout est à portée de ses mains. Pourquoi ne pas saisir tout cela, de ses longs doigts habiles ? Il a toujours été ambitieux. Que les lumières soient sur lui, pour une fois.
fiche (c) blue walrus
  the muggle-born's tale :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: bloody family tree (CAE)   Lun 18 Déc - 12:56

APPLEMAN JE RÊVE
JE SUIS AU PARADIS
c'est la première fois que je le vois sur un forum c'est magique !!!
j'aime tellement eliot dans the magicians il est cool x1000
bienvenue ici

je m'en remets pas


Revenir en haut Aller en bas
avatar
› pseudo : penthésilée +ophélia.
› messages : 313
› autres comptes : none.
› célébrité : Gal Gadot.
› crédits : mason (le plus parfait) +av.
› âge : trente ans.
MessageSujet: Re: bloody family tree (CAE)   Lun 18 Déc - 13:50

ouuuh lala, je ne connaissais pas cette bouille mais il est bien bô ce monsieur bienvenue sur le forum, j'adore déjà ce que je lis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : blue walrus. (clo)
› messages : 524
› autres comptes : perry.
› célébrité : david prat.
› crédits : avatar (c) balalaika aka mason le parfait. – signature (c) thirty seconds to mars.
› âge : vingt-huit ans.
MessageSujet: Re: bloody family tree (CAE)   Lun 18 Déc - 14:17

ouuuuh moi non plus je ne le connaissais pas, mais il a une bonne bouille. et puis ce personnage a l'air si cool.

bienvenue dans le coin, en tout cas. marianne est en route pour s'occuper de ta fiche, mais si tu as besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas. I love you

_________________

Can you even see what you're fighting for? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear. Take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, Times are changing. do you believe ? walk on water.▼▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : hallows/marianne.
› messages : 778
› autres comptes : victor mancini.
› célébrité : ana de armas.
› crédits : avatar (c) killer from a gang, signature (c) hallows.
› âge : vingt-sept ans, les années qui passent, la jeunesse est loin, trop loin.
MessageSujet: Re: bloody family tree (CAE)   Lun 18 Déc - 14:27

tout d'abord, bienvenue sur le forum
que de bons choix que tu as fait làààààà

j'aime trop le personnage que tu as construit, on dirait un dorian gray en mode HP, je suis fan j'ai bien hâte de voir ce que va lui arriver, ça promets je te valide avec plaisir, bon jeu parmi nouuuuuuus

_________________
let me just stop trying, let me just stop fighting. i don’t want your good advice or reasons why I’m alright, you don’t know what it’s like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : la p'tite mouette.
› messages : 121
› autres comptes : aucun.
› célébrité : matt smith.
› crédits : la p'tite mouette.
› âge : trente-trois ans. l'âge défile et le corps se meurt mais l'âme reste insouciante et espère atteindre l'immortalité à jamais. je suis comme peter pan. je ne veux pas vieillir.
MessageSujet: Re: bloody family tree (CAE)   Lun 18 Déc - 18:02

C'est quoi cette flèche de l'écriture de fiche, là !?
mais omg, demi-vélane !
et puis tout ce personnage en entier en fait ! *^*
bienvenue parmi nous !
(est-ce qu'on se connait ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: bloody family tree (CAE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
bloody family tree (CAE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: GESTION :: into the pensieve :: fiches validées-
Sauter vers: