Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 double the trouble (riden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo : spf, a.
› messages : 59
› autres comptes : none.
› célébrité : matt daddario.
› crédits : faust, ava. realizeship, gif.
› âge : survived a quarter.
MessageSujet: double the trouble (riden)   Dim 31 Déc - 2:46

Nuit blanche. C’est ce qu’il lui arrive de faire plus souvent qu’autrement, surtout quand il n’arrive pas à décrocher son regard de sur sa console de jeux vidéos. Suffit d’prendre une ou deux potions magiques et bam, pas de soucis à se faire question sommeil, puisqu’il a disparut. En ce moment t’es dans la cuisine en train de tourner sur toi-même juché sur un banc, attendant d’voir combien d’fois tu peux le faire avant que t’es envie de vomir. Pendant ce temps-là tu tiens ta baguette levée afin de préparer une tournée de crêpes au chocolat.
Le tournis arrive plus vite que prévu, alors Aspen arrête ses conneries pour s’concentrer sur sa présente tâche. Probablement que certaines crêpes auraient un goût étrange, mais comme il est le seul à en profiter, c’est pas grave. Y’a le monde qui tourne autour de lui pour de longues secondes avant de se stabiliser à nouveau. Il passe une main sur son visage puis se lève pour jeter un œil à son déjeuner de roi. Une quinzaine de pâtes moelleuses et croustillantes tout à la fois empilées les unes par-dessus les autres, une armée de fruits et de confitures en tout genre, sans oublier le lait pour faire descendre le tout avec plus de facilité. Aspen, une fois installé à la table, regarde le tout avec appétit, laissant les bons arômes lui frapper les narines avec plaisir, avant de servir une immense première assiette.

Trop d’énergie dans le corps d’un gars n’ayant pas fermé l’œil de la nuit. Alors tant qu’à en avoir autant, il en profite pour faire une bonne bouffe, et espérer que l’odeur attire Ridley et/ou Néo, t’offrant ainsi une agréable compagnie pour commencer la journée du bon pied. Il aime la nuit, As, sauf que souvent, c’est lors de celle-ci que sorte les cauchemars. Fermer l’œil signifie se réveiller trop peu de temps plus tard, terrifié et en sueur. C’est ce qui est arrivé il y a quarante-huit heures. Alors parfois, ne pas dormir est la solution idéale. « Bon matin Riri! » qu’il l’accueille d’un ton léger quand il voit sa jumelle tourner le coin afin de le rejoindre dans la salle à manger. Il ouvre ensuite les bras pour présenter les plats. « J’espère que tu as faim, on a beaucoup de crêpes à manger. Vient t’installer, puis après, qu’est-ce que tu dirais de jouer à la NES? Je sais que t’as rien de prévu aujourd’hui, outre subir les caprices d’ton grand frère. » En ce moment, ses caprices ont la dent sucrée, chaque bouchée qu’il prend augmentant son appétit au lieu de la rassasier.

Sa sœur jumelle est le dernier lien qui lui reste des Cheshire, elle a depuis sa jeunesse été le centre de son univers. Depuis l’enlèvement, la torture, la mort, depuis qu’il s’est brisé si fort qu’il ne sache plus comment se recoller, leur relation a changée. C’est imperceptible, invisible à l’œil nu, mais c’est là tout de même. Il le sent, et ne doute pas que Ridley ressent le même chicotement. Ça reste des non-dits, ça reste qu’Aspen l’aime autant, et il lui est reconnaissant d’être là pour lui. Il n’arrive pas à s’ouvrir concernant son expérience, se disant que s’il n’arrive pas à le faire avec l’autre moitié de lui, avec qui y parviendra-t-il? « Tu as bien dormit? » demande-t-il pour rester dans le moment présent. Là, il tourne un sourire franc vers elle, avant de s’enfiler une nouvelle bouchée qui le rend incapable de parler de façon cohérente pour la prochaine minute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : swirly
› messages : 23
› autres comptes : x
› célébrité : Alycia Debnam Carey
› crédits : vinyles idylles + astra
› âge : twenty five years old
MessageSujet: Re: double the trouble (riden)   Mar 9 Jan - 6:31

Double the trouble
Ridley & Aspen
It seems unnatural being born together and then dying apart.

La nuit fut courte pour Ridley, rentrée à pas d’heure à cause de son emploi à la Gazette. Elle se souvient seulement d’avoir pu traverser son appartement, enfiler un pyjama rapidement avant de s’effondrer dans ses draps. L’appel de Morphée plus puissant que celui d’une bonne douche ou de la nourriture. L’espace d’une seconde, elle aurait presque cru pouvoir profiter de ses quelques jours de repos. Malheureusement, le repos, elle ne le connait pas, jamais, pas depuis la fin de la guerre. Elle se sent animée par une cause bien plus grande, celle de faire reprendre goût à la vie à Aspen. Plus rien n’est pareil depuis qu’il a été libéré d’une drôle de manière. Plus rien si ce n’est cet amour inconditionnel qu’ils se vouent l’un à l’autre. C’est pour lui, tous les sacrifices, les heures de travail qui s’accumulent autant que ses cernes sous les yeux. Jamais elle ne s’en plaint. Ridley a tendance à se taire parce qu’elle sait que ce qui se passe dans la tête de son jumeau n’a rien de réjouissant. Elle sert les dents, accepte ses humeurs sans broncher et désespère à le voir perdre pied plus souvent qu’il ne sort la tête hors de l’eau.

C’est une odeur de crêpes qui réveille son estomac bien avant ses yeux. L’envie de manger a fini par combattre Morphée et ses rêves. Instinctivement, Ridley sort de ses draps chauds et traverse l’appartement qu’elle connaît par cœur jusqu’à se retrouver face à son jumeau, un rictus sur les lèvres et une quantité de plats qui s’allongent sur la table de la salle à manger. Aujourd’hui, Aspen semble être dans ses bons jours et ça ravive l’espoir dans le cœur meurtri de Ridley. Ravie, toujours ravie de le voir aller presque bien pendant plusieurs heures, elle ne saurait râler face à l’invitation. Alors, elle passe derrière son double en glissant une main dans ses cheveux bruns avant de prendre place aux côtés d’Aspen. « Tu aurais quand même pu m’accueillir avec des cheveux coiffés. Le service laisse à désirer. » Elle se moque ouvertement de lui, gentiment, comme toujours. Il n’y a que lui qui la connaisse ainsi, douce et attentionnée quand on sait s’y prendre avec elle. Ridley saisit une crêpe qu’elle s’empresse de couvrir de pâte à tartiner. « Je suis affamée, j’ai rien mangé hier soir. » C’est sa manière de dire qu’elle apprécie les crêpes et le côté attentionné de son jumeau. Il lui a également proposé une journée jeu vidéo, qu’elle ne peut pas refuser, bien évidemment puisqu’elle n’a pour seule occupation que de combler les caprices d’Aspen. C’est fou comme lui aussi la connait parfaitement, elle regretterait presque d’avoir un jardin secret mais bon. « J’accepte de jouer, que si je choisis le jeu. Bien évidemment. Je ne vais pas te laisser gagner. » Finit-elle par conclure en enfournant une nouvelle crêpe dans sa bouche.

Dans ce genre d’instant, elle serait capable d’oublier le drame qu’ils ont vécu, elle jetterait tous ses souvenirs à la poubelle si seulement elle pouvait se contenter de voir Aspen sourire comme il le fait présentement, pas seulement pour lui faire plaisir mais parce qu’il semble aller mieux. Ridley pourrait largement se contenter de ça, d’un peu de bonheur, d’instants fugaces où la peine, le traumatisme et le deuil n’ont plus leur place. Elle rêve de ça, parfois, elle y croit quand elle voit Aspen aller mieux. C’est ce qui lui donne envie de continuer de se battre, de continuer sa quête pour lui montrer que tout n’est pas perdu, que lui aussi, peut aller mieux.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : spf, a.
› messages : 59
› autres comptes : none.
› célébrité : matt daddario.
› crédits : faust, ava. realizeship, gif.
› âge : survived a quarter.
MessageSujet: Re: double the trouble (riden)   Ven 12 Jan - 21:07

De sa conception à son adolescence, jusqu'à sa captivité, Aspen n'a jamais souffert de solitude. Ridley a la moitié de son âme, volant tout sentiment de solitude, même quand elle est à des kilomètres de lui. Famille aimante et soudée, il a eu la chance d'avoir une enfance aussi normale que de jeunes sorciers le peuvent dans un monde sans magie, mais quand la découverte des pouvoirs est le plus grand drame familial, on peut se considérer chanceux. Car la vie se veut chienne plus souvent qu'autrement, ce n'est pas un portrait qui a duré pour l'éternité. De cette famille il n'en reste plus que deux, la paire d'jumeaux qui ne savent pas vivre l'un sans l'autre, sans savoir comment continuer à vivre après le drame. Lui il survit, elle, elle fait pareil, il sait qu'elle garde un œil sur lui, qu'elle s'inquiète, sauf qu'il ne trouve pas la force de la rassurer, de lui affirmer que ce n'est qu'une question de temps. Sept ans déjà qu'il se dit la même chose mentalement, qu'il attend le bon moment pour se relever complètement, sans que l'occasion se présente. En espérant que Nathanaël y parviendra, de lui donner la poussée qu'il faut pour faire bouger les choses.

Avec un sourire il accueille sa sœur qui le rejoint finalement en cuisine, probablement attiré par l'odeur des crêpes fraiches. Elle le salue en glissant doucement une main dans ses cheveux… après lui avoir mentionné sur un ton plaisantin qu’le service n’est pas extra, un coup de brosse n’aurait pas été de trop dans ta crinière foncée. Il lèves les yeux au ciel, un sourire amusé aux lèvres. « Tu t’crois dans un restaurant cinq étoiles? La douche tout à l’heure va s’occuper de ce nid, en attendant, garde les yeux dans ton assiette. T’vas voir, tu vas vite oublier mes cheveux et chanter mes louanges. » qu’il réplique sur un ton bien semblable au sien, lui jetant malgré tout un regard satisfait quand elle affirme être affamée et qu’elle n’attend pas plus longtemps avant de se tartiner une crêpe. Pas besoin de merci murmuré pour savoir qu’elle est reconnaissante, comme quand il arrive pas à dormir et qu’elle vient le rejoindre pour la nuit. Le lendemain matin, c’est comme si de rien n’était, ce qui l’rend à son reconnaissant.
Heureusement pour lui, Riri n’a pas l’cœur à lui refuser d’jouer à ses jeux vidéos adorés, donnant comme seule condition qu’elle puisse le choisir. Ça lui donnera pas davantage, ça, mais il s’contente de le montrer qu’avec un rictus confiant. « Bien évidemment. J’ai bien l’intention d’te faire mordre la poussière grâce à mon grand talent, pas de quartier pour la jumelle. » Il termine sa phrase d’un clin d’œil avant d’mordre à pleine dents dans sa crêpe fourrée de bananes et de confiture, retenant à peine un mmh conquis. « T’sais déjà lequel qui te tente? » qu’il ajoute, curieux malgré sa confiance. C’est pas le choix qui manque, en plus, puisqu’Aspen achète les différents jeux aussitôt qu’ils sortent.

« Comment tu vas? T’as eu une grosse soirée hier? » qu’il lui demande, la connaissant assez bien pour ne pas rater la fatigue présente dans l’fond de ses prunelles. Il a l’estomac plein, l’aîné Cheshire, après avoir avalé autant d’crêpes. Encore incertain quant à son appétit, s’il n’a vraiment pu de place pour terminer la dernière dans son assiette, alors le temps de digérer un peu il ne lâche pas Ridley des yeux.
Ridley. La principale raison du pourquoi il s’entête à améliorer son existence. Il la connait bien, bien que parfois, de plus en plus, il lui arrive de pas reconnaitre l’émotion qu’elle montre sur son visage. As sait qu’elle tente de paraitre toujours au mieux devant lui, n’est pas fait de verre après tout, pouvant éclater devant un coup trop fort? N’est-ce pas pour ça qu’il refuse de sortir, terrifié d’arrivé à ce moment où il n’pourra plus rien faire d’autre que de se briser complètement, et se laisser mourir? Il est même pas certain que c’est pas ce qu’il fait depuis sept, s’laisser mourir à petits feux. Il est plus que temps de faire le phénix, et renaitre plus fort de ses cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : swirly
› messages : 23
› autres comptes : x
› célébrité : Alycia Debnam Carey
› crédits : vinyles idylles + astra
› âge : twenty five years old
MessageSujet: Re: double the trouble (riden)   Mar 16 Jan - 13:51

Double the trouble
Ridley & Aspen
It seems unnatural being born together and then dying apart.

Aspen, son grand-frère de quelques minutes, et pourtant depuis maintenant sept ans, c’est Ridley qui se comporte comme l’aînée. C’est bête de penser ainsi, elle le sait, ils sont jumeaux, même date de naissance sur les papiers d’identité. Mais à ses yeux, Aspen avait toujours été plus que son simple jumeau, il avait pris sa première bouffée d’air avant elle, ses pouvoirs se sont manifestés également en premier et pour toutes ses petites raisons, Ridley l’avait toujours vu comme son grand-frère. Les étoiles qui brillent dans les yeux en plus de son admiration sans vergogne. Ils ont grandi trop vite les jumeaux, les quelques mois passés loin l’un de l’autre ont eu l’effet de plusieurs années de vie. Bizarrement, elle s’était sentie vieillir trop vite au retour d’Aspen, le besoin de s’occuper de lui et de lutter contre l’idée de sombrer à son tour. Mais il y a des jours, ces fameux jours qu’elle chérit plus que tout, les jours comme aujourd’hui où elle retrouve l’insouciance perdue. Ridley englouti les crêpes à une vitesse remarquable, c’est à se demander comment elle parvient à stocker tout ça dans un si petit corps. Après tout, c’est Aspen la grande tige du duo Cheshire. Ils sont tellement différents que parfois, il serait presque dur d’accepté leur gémellarité, puis quand on commence à les connaitre d’avantage, il n’y a plus aucun doute. Il la questionne sur le jeu qui l’intéresse, Aspen a une longueur d’avance sur les jeux mais il y en a bien un que Ridley apprécie le classique « super mario ! » qu’elle s’exclame la bouche encore pleine.

Et puis, une question moins agréable qui vient plus titiller l’oreille, il l’interroge sur sa journée de la veille. Les cernes qui tombent sur son visage ne trahissent personne, surtout pas Aspen. « Comme j’ai pris quelques jours, il fallait bien que je rentre avec du travail à la maison non ? » Elle tente sans doute maladroitement l’humour. Ridley est le genre de femme incapable de réellement décrocher quand elle se lance dans une tâche. Ce besoin irréductible de faire tout à fond et sans demi-mesure. Elle se reposera plus tard, c’est ce qu’elle se dit sans arrêt, et que finalement, elle n’est pas si fatiguée que ça. Mais, elle s’épuise un peu, doucement mais sûrement « Mais ça va, je t’assure. » C’est presque vrai oui. Elle va bien parce qu’ils sont ensemble, ça va toujours quand elle est à ses côtés, quand il sourit, quand il lui fait des crêpes aussi, elle aime beaucoup. D’ailleurs, elle en reprend une qu’elle enduit de confiture. « Mais, je suis contente de pouvoir voir ce que ça fait de ne pas mettre un pied dehors pendant plusieurs jours. Tout ce temps qu’on va pouvoir passer ensemble ! Imagine ! » Ridley de l’amour fraternel qui dégouline comme sa crêpe. Aspen, ce n’est pas seulement la moitié de sa vie, il est son tout. Peut-être que ces quelques jours ensemble va lui faire remonter la pente une bonne fois pour toute. Ridley, l’optimisme naif.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: double the trouble (riden)   

Revenir en haut Aller en bas
 
double the trouble (riden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Double Rainbow !!
» Double 10
» [Résolu] double cast
» [Résolu] Double activation de raging ravine
» messages reçus en double ou triple ... y radote lapinou !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: SECTION RP :: united kingdom :: streets of london-
Sauter vers: