Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le forum ferme ses portes. pour tout savoir, rendez-vous ici.

Partagez | 
 

 think twice, being evil has a price.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
› pseudo : la p'tite mouette.
› messages : 121
› autres comptes : aucun.
› célébrité : matt smith.
› crédits : la p'tite mouette.
› âge : trente-trois ans. l'âge défile et le corps se meurt mais l'âme reste insouciante et espère atteindre l'immortalité à jamais. je suis comme peter pan. je ne veux pas vieillir.
MessageSujet: think twice, being evil has a price.   Mer 13 Déc - 16:44

ariel salmalin cuthcolfre
i hear a lot of little secrets. tell me yours, and i'll keep it.
âge › trente-trois ans. en âge de boire, de conduire ; d'être libre. l'âme désire rester immature quand le corps est marqué par le temps. les traits se tirent, l'être charnel souffre. parfois on se dit que c'était mieux avant quand on pouvait encore pardonner nos fautes par l'inexpérience, mais c'est faux. j'existe pleinement aujourd'hui. je peux faire ce que je veux. date et lieu de naissance › 11/12/55, londres. en pleine nuit alors que la terre dormait dans un linceul de neige ivoire. tout semblait parfait et présager un avenir idyllique, semblable à un renouveau. mais en réalité, ce n'était pas gagné d'avance. profession › chanteur. contrairement à la poupée rousse des mers, je n'ai pas encore perdu la voix et je l'use même allègrement puisque j'existe grâce à elle, m'attirant une foule de fans ; faisant alors de moi un artiste à demi-reconnu. situation amoureuse › célibataire. quand j'étais gamin, je pensais que l'amour était quelque chose de beau. puis j'ai vu à quel point c'était fragile ; éphémère. je ne voulais pas perdre mon temps à m'attacher même si j'ai apprécié une moldue, un moment. j'ai fini par l'oublier. il fallait me consacrer à ma passion ; à ma vie. orientation sexuelle › pan. qu'importe l'origine, le sexe ou le sang d'un individu dans que le caractère de cette personne me plaît. et ce que j'aime habituellement chez une personne, c'est sa folie. situation financière › pauvre. je ne suis pas à la rue. pas encore. mais il faut dire que c'est parfois délicat de vivre avec un métier comme le miens. surtout quand on connait ma vie plutôt chaotique, n'hésitant pas à dépenser pour rien. un jour où l'autre, je vais devoir trouver une solution pour me racheter une existence aisée. groupe › avada kedavra. touché par une sorte de mégalomanie par mon art, par ma magie. j'aime les sensations que me procure la vie. sentir de l'on existe. tenter des choses irrationnelles pour essayer de concevoir mes limites. voyager à n'en plus finir. atteindre l'immortalité, ou profiter avant que la mort ne me tende les bras. avatar › matt smith. crédit › la p'tite mouette.
créatif, extraverti, persévérant, roublard, volubile. désinvolte, insouciant, puéril, sauvage, trublion.
statut du sang › né-moldu. cruor de la vermine. créatures damnées que l'on sacrifie sur l'autel afin de repaître les déités dans leur empyrée. il fut un temps où je maudissais ma lignée, cherchant désespérément un sorcier à raccrocher à ma dynastie. aujourd'hui, je suis fier d'être ce que je suis, spéculant sur l'importance de ce flux de vie carmin et me rendant compte de l'horrible vérité : qu'importe son origine, l'aspect sera toujours le même ; d'un diapré rougeâtre et d'une pureté bassement mortelle. et que l'homme, dans toute sa déchéance, a trouvé le moyen de se repaître des âmes sacrifiées, du raisiné qui les anime. ancienne école/maison › serpentard. les verts de terre. la bouche remplie de venin et pleine de mauvaises attentions. au départ, ce fut délicat de s'intégrer parmi les reptiles. il fallait mordre, s'endurcir. et je me suis rendu compte à quel point j'étais assez doué dans ce domaine. j'ai réussi à me faire une place. aujourd'hui, je ne doute plus de ma position. j'apprécie d'ailleurs toutes les maisons. baguette › (aperçu) mesurant trente-cinq centimètres et demi, son bois est fait de chêne blanc et son cœur de ventricule de dragon. concernant sa flexibilité, elle est raisonnablement souple. patronus › salamandre de feu. si je fus étonné de constater mes capacités à produire une créature fantastique, je me suis néanmoins tout de suite reconnu en la petite créature passant sa vie dans le feu. moi-même ayant une passion dévorante pour cet élément, cela m'a finalement paru logique. d'autant plus qu'elle est un symbole de réincarnation et c'est un peu le sentiment que j'ai eu lorsque j'ai découvert mes pouvoirs magiques. épouvantard › hématophobie. ou peur irrationnelle du sang. signe de vitalité lorsqu'il coule, caché dans les sillons de veines mais qui n'est que le symptôme de la mort prochaine lorsqu'il s'échappe par les coupures du derme. lorsque je vois l'épouvantard prendre forme, il s'écoule en une marre rougeâtre, se répandant à une vitesse folle dans toute la pièce. mais lorsque le riddikulus est lancé, il devient un tapis de prairie, composé d'un million de fleurs jolies. amortencia › thé earl grey, fleur d'orangée, tarte aux citrons meringuée, fumée. l'odeur du philtre n'est pas sans rappeler ces doux instants que je pouvais passer chez moi, en compagnie de mes parents. bien souvent, c'était à une heure précise que je les retrouvais ; un quatre heure de l'après-midi. cet instant même où l'on vient s'installer dans un canapé ou une chaise pour boire du thé. boisson chaude de mes pensées, il ne se passait pas une journée sans que je n'ai aucunement le désir de me repaître de cette petite boustifaille. un pêché mignon de toutes les journées que je me languis de déguster. aussi, la potion, aussi intelligente soit-elle, me rappelle ô combien je suis un drogué de ces petits sachets. sans parler de ces autres parfums qui viennent agrémenter le reste pour la production d'un met parfait. signe(s) distinctif(s) › blessures. elles sont de toutes époques, différant les unes des autres. les plus vieilles datent de mon enfance alors que j'étais poussé à l'autoflagellation à cause de la pratique non-voulue de la magie. d'autres, plus récentes, sont des marques laissées à cause de combats au corps-à-corps ou à la baguette magique, alors qu'une guerre s'annonçait au sein de la société sorcière anglaise. enfin, les dernières sont d'origines plus obscures, puisqu'il m'arrive d'expérimenter par moment la magie noire se résultant à des accidents terribles. écailles. si je m'intéresse à toutes les formes de magie, j'ai également essayé de devenir un animagus, une fois. seulement, cela a tourné à la catastrophe, gardant aujourd'hui des traces de ma tentative par la présence d'écailles sombres qui parsèment mon échine ainsi que mon bassin. depuis, je n'ai pas retenté l'expérience, craignant de devenir une monstrueuse chimère pour de bon.
dieu intolérant › (foi). on pourrait croire, au vue de mes manières et de ma réputation, sans parler de ma nature de sorcier, que je n'ai que faire des croyances, mais il en est rien. si je ne suis pas constamment tourné vers le ciel, les mains jointes, il m'arrive malgré tout de supplier le créateur en espérant trouver la paix et la rédemption. notamment lorsque j'ai le sentiment d'avoir besoin de son aide. qu'il me suffit de serrer une croix pour qu'il puisse me garantir toujours plus de temps sur notre belle et magnifique terre nourricière. oui. j'ai beau chercher à le rejeter par moment, mon éducation moldue à fait que je ne peux pas vraiment me passer du seigneur éternel. que je le veuille ou non. ivresse richesse › (rêve). j'ai beau me répéter que le vrai pouvoir, ce n'est pas l'argent mais la magie, je me dis que tout serait plus facile si seulement j'avais les moyens pour exister convenablement et même mieux si cela peut m'être donné. car j'ai pour habitude de dépenser sans raison. je suis semblable à une pie qui se jette sur les trésors, ces objets qui brillent. parfois, il faut alors se serrer la ceinture afin d'obtenir l'objet de mes convoitises. mais mieux encore, j'espère, un jour, obtenir une influence plus grande encore. une notoriété qui dépasserait même la petite île britannique. parfois, j'ose espérer m'aventurer aux états-unis afin d'accomplir une sorte de rêve américain. mortalité précoce › (peur). autrefois, je n'étais pas de ces gens soucieux du temps qui passe rapidement, pensant sincèrement que je pourrais exister jusqu'à ce que la vieillesse ne devienne un poids avant de m'endormir pour ne plus jamais me réveiller. mais après la guerre, il m'arrive parfois d'être sur les gardes, craignant de devoir faire face à un nouveau danger sorcier, désireux d'appliquer sa loi misérable de suprématie puriste. après tout, on a beau raconter l'histoire à la génération suivante, les situations de bélligérance se répètent malgré tout. douce berceuse › (passion). cela ne doit pas être une révélation pour beaucoup de personnes, en tant qu'artiste, j'aime l'art dans son intégralité. parce que c'est une forme d'expression comme une autre et qu'elle signifie parfois être un symbole de liberté et de contestation suivant la situation dans laquelle on peut vivre. pour ma part, il m'arrive de m'essayer à quelques formes telle que l'écriture, l'utilisation d'un instrument, la danse, le dessin ou même la peinture. mais s'il y a bien un domaine dans lequel j'excelle, c'est le chant et j'en ai fait même mon métier. braises ardentes › (manie). le feu est un élément que j'ai toujours apprécié. alors, quand j'ai su que je pourrais en créer en tant que sorcier, cela m'a tout de suite plu. aujourd'hui, j'ai pour habitude d'user sur sortilège incendio en tant qu'attaque offensive et même celui de feudeymon si je peux impressionner mes adversaires. et ce, plus encore si ce sont des partisans du seigneur des ténèbres déchus que je pourrais remettre en place. je n'aurais aucune pitié envers ces démons. viande saignante › (goût). si j'aime me repaître de boissons chaudes et de pâtisseries, lors du dîner, je suis un grand amateur de viande, agissant presque semblablement à ces hommes à moitié lycan, m'amusant à choquer les personnes qui apprécient à ce qu'on se tienne correctement à table. pour moi, le repas est un moment où l'on peut être festif ; surtout s'il y a du monde. néanmoins, je dois dire que je suis plutôt sans-gêne en tout temps. qu'à la rigueur, mon raisonnement tient d'avantage de l'excuse qu'un fait réel. horribles injustices › (dégoût). je ne respecte pas forcément les lois sous prétexte qu'elles sont érigées pour les mieux nantis. la guerre nous l'a d'ailleurs prouvée. il fut un temps où être un né-moldu nous garantissait la peine de mort. et c'est d'ailleurs à cause de ce terrible événement que je n'hésite pas une seule seconde à protéger les plus démunis face à la justice qui décide de ne pas épauler les victimes. je ne veux pas que des personnes se retrouvent dans la même situation que la mienne jadis, à me remettre en question sur ce que je suis réellement, à être bouffé par l'incompréhension, à un tel point que cela pourrait vous rendre malade. drogues variées › (addiction). j'ai beau ne pas tenir aisément le coup lorsque ces produits passent entre mes mains, je ne me retiens pourtant pas. boissons, cigarettes, piqûres, sachets. je pense que la liste est longue. et tout les moments sont bons pour ingurgiter ces poisons qui me tuent à petit feu. beaucoup sont persuadés que je ne tiendrais pas la route pendant longtemps. que je finirais par m'éteindre d'une overdose. mais moi, j'ai toujours envie de leur prouver le contraire. je veux leur prouver que je suis tenace et que je serais glorieux. alors que j'ai l'air plutôt d'un junkie minable lorsque je dépasse les limites. les lendemains deviennent de plus en plus difficiles. la dépendance n'est plus à douter et je continue de fermer éternellement les yeux dessus. magie nébuleuse › (secret). issu d'une famille de moldus, découvrir le monde de la magie a été comme un déclic. c'est comme si jusqu'à maintenant, j'avais vécu dans l'illusion avant d'ouvrir soudainement les yeux. bouffé par la curiosité de tout voir et de tout savoir, je n'avais plus aucun frein. je ne comprenais pas pourquoi on cherchait à se mettre des entraves et à haïr tout ce que l'on considérait comme de la magie noire. mais qu'est-ce que la magie noire exactement ? est-ce réellement synonyme de malfaisance ? dans mon monde à moi, la différence était réprimandée or, dans le monde enchantée, il est normal d'être sorcier. et puis, je dois dire que je déteste la censure. alors discrètement, j'apprends à contrôler la magie noire, sans jamais craindre des représailles, pensant qu'elle doit être utilisée comme toutes formes de magie. qu'il faut d'abord la comprendre avant de la pointer du doigt. je suis donc comme une sorte de scientifique fou chez moi. j'expérimente des choses, à l'abris des regards. illégalité triviale › (casier). tout le monde sait désormais que je ne suis pas complètement innocent puisqu'il m'est arrivé de nombreuses fois à être arrêté pour trouble à l'ordre public notamment à cause de l'ivresse en pleine rue ou à cause d'un tapage nocturne. pour le reste, je tente de me faire bien plus petit et fort heureusement, cela n'a pas été reconnu encore. je ne sais si la pratique de la magie noire pourrait être condamnable, mais récemment, j'ai fais l'acquisition d'un œuf de dragon vendu sur le marché noir, et ça, je sais que cela ne sera aucunement accepté par les autorités compétentes qui se feront un plaisir pour me le dérober alors que j'ai quand même grassement payé l'homme qui me l'a vendu. il ne faut pas que cela se sache.
décembre 1955 : naissance › (0 an). les cuthcolfre. qui sont-ils ? personne dans le monde magique. à vrai dire, ils ne sont aussi presque rien dans le monde moldu. je n'ai qu'un père et une mère. pas de sœur ni de frère ; je suis fils unique. et pourtant, longtemps mes parents se mirent à se poser la question s'ils ne devaient pas faire l'impasse sur ma petite personne pour avoir un autre enfant. un enfant qui serait comme eux. mais il faut dire qu'au jour j de ma naissance, impossible de savoir ce que j'étais réellement. ils me voyaient encore comme un mignon petit poupon aux prunelles d'un bleu magnifique. à peine m'étais-je arrêté de pleurer que je m'étais mis à sourire, heureux d'être entre mes géniteurs, à les entendre s'exclamer sur mon arrivée. à cette époque, c'était encore le plus beau jour de leur vie. avril 1965 : découverte des pouvoirs magiques › (9 ans). mais plus le temps passe et plus on se rend compte des choses anormales qui se passent au sein de la maison. je ne sais exactement quand est-ce que mes pouvoirs ont réellement commencé à s'activer. tout ce que je sais, c'est qu'ils sont arrivés en douceur avant de monter doucement en crescendo. au départ, c'était seulement des petits objets qui bougent sans réellement grand intérêt. on fronce les sourcils, mais on trouve également rapidement des faits censés pour expliquer ce qu'il vient de se passer. puis je provoque des accidents plus graves, notamment en me blessant, laissant apparaître des bleus ici et là, pour finalement avoir presque provoqué un incendie. l'entourage se rend également compte qu'il n'y a quelque chose qui ne va pas au sein de la famille. on commence à croire que mes parents me feraient du mal parce qu'ils sont en manque d'attention, à moins que cela ne soit moi qui ne soit sujet à ces troubles. mais ils ne trouvent aucune preuve afin d'accuser qui que ce soit, abandonnant ainsi presque automatiquement les recherches. néanmoins, ce n'est pas le cas de ma mère et de mon père qui penseront se tourner vers un prêtre, songeant qu'il ne pouvait y avoir une meilleure solution et ce dernier les confortera dans cette voie, affirmant que je suis bien le principal responsable dans cette histoire, au proie au malin. cela leur suffit donc pour entreprendre une tentative de rédemption, me poussant à la flagellation et à la prière afin d'obtenir le pardon. on tentera également de m'exorciser, mais en vain. tout le monde est peiné par l'épreuve qu'ils sont en train d'endurer. mon père cherchera alors à fuir la maisonnée tandis que ma génitrice tentera de m'élever du mieux qu'elle peut, non sans percevoir cela comme un fardeau, n'éprouvant plus aucun amour à mon égard. septembre 1967 : rentrée à l'école poudlard › (11 ans). les journées passent et je ne me sens plus vraiment à ma place même si je tente de faire le nécessaire pour essayer au mieux de m'intégrer. c'est seulement à partir du jour où je reçois ma lettre pour poudlard que je me sens soudainement libéré. ainsi, depuis tout ce temps, je n'étais pas en proie à un démon ? c'est presque un soulagement pour moi même si la pratique de la magie n'est point quelque chose qui est fortement appréciée parmi les pieuses personnes. cela ne rassure aucunement ma mère qui, d'ailleurs, ne fut pas plus consolée lorsqu'elle apprit la nouvelle. mais quand un tuteur vint à moi afin de me prendre en charge, elle pris la décision de me laisser partir. après tout, elle n'était peut-être pas pour le maniement des enchantements, mais désormais, elle pouvait dire adieu aux malheurs que je pouvais provoquer jadis. et moi, moi j'espérais vraiment que ces mésaventures allaient se terminer pour de bon. hélas, les sorciers ne sont pas moins intolérant que les moldus et je l'apprends à mes dépends lorsque j'intègre la maison de salazar serpentard, réputée pour accueillir les mauvais sorciers et notamment ceux qui prônent la suprématie des sangs-purs comme ce fut le cas pour le fondateur de la maison. si toutes ces histoires avaient le don de me dépasser au départ, je ne cessais de m'amuser de ma position pour faire des pieds-de-nez à ceux qui osaient s'attaquer à moi. car oui, si au départ, je passais mon temps à fuir les élèves qui cherchaient les ennuis à mon égard, je pris finalement la décision que je devais me défendre, quitte à être plus vicieux que mes camarades ne l'étaient eux-même. et cela porta finalement ses fruits. ainsi, je réussis finalement à me faire une place au sein de l'école, arrivant à me faire des amis un peu partout dans les autres maisons de poudlard, mais aussi au sein de la mienne. 1970 : début de la guerre › (14 ans). on s'attendrait qu'après l'école, ces idées d'hiérarchisation entre les individus aurait disparu, que cela serait seulement des enfantillages, mais non. alors que je ne suis encore qu'un adolescent, un homme déclare la guerre, aidé de ses partisans... et ils veulent se battre pour la même raison. aussi, si jusqu'à maintenant, je faisais le nécessaire pour être un élève modèle, un tel trouble au sein de notre société me remet au question quant à ma position. si je ne suis pas accepté ni chez les simples mortels et ni chez les magiciens, où pourrais-je bien exister comme je l'entends ? pourquoi un tel acharnement envers moi alors que je n'ai jamais rien fait ? les batailles sont un bouleversement dans ma vie. jusqu'à maintenant, je tentais de rester droit et de supporter les piques que je pouvais recevoir de quiconque. à partir du moment où je vois à quel point la situation est sérieuse, je me fragilise. j'ai soudainement peur, j'angoisse au bord du désespoir... mais c'est pour mieux me relever ensuite, même si tout ne sera plus pareil comparé à jadis. juillet 1973 : sortie à l'école poudlard › (17 ans). le premier changement est le manque de sérieux que je pourrais avoir en classe même si l'on ne pouvait pas dire que les circonstances ne l'exigeaient pas vraiment même si la seule présence d'albus suffisait à nous protéger de l'infâme seigneur des ténèbres. je dois dire que je mûris assez rapidement, contraint par la force des choses et désireux de mettre un terme, à ma manière, aux combats qui ébranlent la société sorcière anglaise. aussi, même si mes études sont terminés, je décide de soutenir albus ainsi que l'ordre formé pour combattre durement la menace puisque je suis pleinement concerné par les événements en tant que cible privilégié de part ma nature du sang. c'est avec fougue que je combats donc mes ennemis, n'hésitant également pas à faire souffrir les mangemorts qui pouvaient se retrouver sous ma main. bien que ma colère soit compréhensible, on appréciait aucunement la violence dont je pouvais faire preuve. aussi, on ne me retint pas lorsque je pris finalement la décision de quitter le groupe rebelle pour mener plus librement mes traques, brûlant à mort le corps de mes adversaires. et après tout ce temps et cette dépense d'énergie, le sombre lord fut défait par un simple et inoffensif bambin. octobre 1981 : fin de la guerre › (25 ans). après un tel passé, il faut alors se reconstruire. personnellement, je ne perds pas de temps. si certaines familles m'accusent de crime de guerre après ce que j'avais pu commettre, on considère que mes attaques ont été avant tout de la légitime défense et je suis rapidement oublié ; pouvant mener à bien ma nouvelle vie. je tente d'apprendre ou de réapprendre ce que j'avais pu oublier durant ma scolarité afin de me perfectionner pour être au mieux de ma condition magique. par la suite, je fais la rencontre d'une moldue dont je tombe presque follement amoureux. on fait d'innombrables sorties ensemble et elle me fait partager sa passion pour la musique. je me découvre alors une certaine facilité dans le domaine du chant, ce qui me permettra par la suite de continuer dans cette voie avant d'embrasser la carrière de chanteur. la jeune femme est conquise pour moi. novembre 1982 : devient chanteur › (26 ans). il ne se passe pas une seule journée où l'on ne se quitte pas. lorsque je fais un concert, elle est au premier rang dans la foule. quand je suis en tournée et que je dois voyager, elle me suit également. parfois, elle joue de la musique quand elle peut le faire et tantôt, elle n'est qu'un soutien, m'encourageant à continuer afin que je puisse continuellement évoluer. tout allait pour le mieux jusqu'à ce que je fasse de mauvaises rencontres, n'écoutant également plus celle que j'aimais. janvier 1983 : première prise de drogue › (27 ans). en effet, gagnant en célébrité, je me dis que je dois rencontrer de nouvelles têtes qui pourront certainement me permettre d'aller plus loin encore. mais ces personnes-là ne pensent qu'à s'amuser, m'invitant à des soirées branchées. c'était vraiment bien. seulement, je ne pensais pas que ma situation allait se dégrader doucement. d'abord par l'alcool, alors qu'il m'est déjà arrivé de venir ivre sur scène. puis par la prise de drogue, me mettant donc dans des états  lamentables. elle ne me reconnaissait plus, disait-elle. et elle a préféré partir avant que les choses dégénèrent encore plus. si elle m'a manqué pendant quelques temps, j'ai décidé au final de tirer un trait sur elle. par fierté. mars 1985 : expérience magique › (29 ans). j'ouvre les yeux et pense à me reprendre en main pendant quelques temps. mais je suis ce genre de type désespéré qui a beau faire tout l'effort du monde, il ne parviendra jamais à remonter pleinement la pente. et ça, je le prouve par la tentative de perfectionnement en magie. d'abord en essayant de devenir un animagus même si j'ai bien failli prendre la forme d'un monstre, après avoir vaguement suivi les indications pour prendre la forme d'un animal. puis en m'essayant à la magie noire, pensant qu'il vaut mieux la comprendre avant de la juger. encore aujourd'hui, je démontre un certain intérêt pour mes capacités. décembre 1988 : situation initiale › (33 ans). et je le prouve très certainement après avoir acquis un œuf de dragon sur le marché noir. que dire donc, sinon ? je tente de mener mon destin à bien, comme tout le monde. je suis toujours aussi curieux par ce qui m'entoure au sein du monde de la sorcellerie. pleinement adulte, je suis devenu apte à me défendre contre les quelques individus malfaisants qui souhaiteraient me mettre des bâtons dans les roues. et bien sûr, je ne suis pas prêt d'arrêter ma carrière artiste pour le moment, même si je dois encore redorer mon image, ce qui n'est pas gagné aussi.
fiche (c) blue walrus
  the muggle-born's tale :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : blue walrus. (clo)
› messages : 524
› autres comptes : perry.
› célébrité : david prat.
› crédits : avatar (c) balalaika aka mason le parfait. – signature (c) thirty seconds to mars.
› âge : vingt-huit ans.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Mer 13 Déc - 17:05

bienvenue dans le coin. avec matt smith, ce choix trop cool.
bon courage pour la rédaction de ta fiche, et si tu as besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas. I love you

_________________

Can you even see what you're fighting for? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear. Take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, Times are changing. do you believe ? walk on water.▼▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : hallows/marianne.
› messages : 778
› autres comptes : victor mancini.
› célébrité : ana de armas.
› crédits : avatar (c) killer from a gang, signature (c) hallows.
› âge : vingt-sept ans, les années qui passent, la jeunesse est loin, trop loin.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Mer 13 Déc - 17:08

matt il a l'air tellement badass sur son avatar oooh
bienvenue sur TD, et bon courage pour ta fiche
hâte d'en lire plus sur ton petiiiiit

_________________
let me just stop trying, let me just stop fighting. i don’t want your good advice or reasons why I’m alright, you don’t know what it’s like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Mer 13 Déc - 17:08

matt en chanteur mais ouais c'est la perfection
et puis ce prénom est canon !!!
bon courage pour ta fiche ; bienvenue <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
› pseudo : la p'tite mouette.
› messages : 121
› autres comptes : aucun.
› célébrité : matt smith.
› crédits : la p'tite mouette.
› âge : trente-trois ans. l'âge défile et le corps se meurt mais l'âme reste insouciante et espère atteindre l'immortalité à jamais. je suis comme peter pan. je ne veux pas vieillir.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Mer 13 Déc - 19:59

aloha la compagnie !
ismael drake › haww, merci beaucoup à toi !
et pas de problème ! je n'hésiterais pas !

rain crawford › haha, merci !
j'avoue, j'ai hésité entre ça ou un ava' de crown.
peut-être que je sortirais l'hermine lorsque
j'aurais dominé le monde.

je tente de terminer au plus vite ! <3

ethel flint › hawww merci beaucoup !
je plussoie également tout tes choix !

encore merci à vous tous !
vous êtes trop choux !
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : blue walrus. (clo)
› messages : 524
› autres comptes : perry.
› célébrité : david prat.
› crédits : avatar (c) balalaika aka mason le parfait. – signature (c) thirty seconds to mars.
› âge : vingt-huit ans.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Jeu 14 Déc - 22:50

me voilà donc.
je n'ai pas grand-chose à redire à ta fiche, c'est vraiment très bien, j'aime beaucoup ton personnage. (même si les serpentards ne sont pas forcément aussi mauvais que tu les décris héhé. )

par contre juste avant de te valider, j'ai une petite question. dans ta fiche tu dis bien qu'il a commencé à expérimenter la magie noire, un peu. mais tu nous dis aussi qu'il aime utiliser le sortilège de feudeymon à l'occasion, pour impressionner ses adversaires et tout. or le feudeymon est un sortilège de magie noire vraiment très avancé (la preuve en est, il peut détruire un horcruxe, ce qui n'est pas rien). du coup, si ariel pouvait le maîtriser, il lui faudrait bien plus que des débuts de connaissances sur la magie noire.

désolée du petit embêtement, je n'étais juste pas sûre de jusqu'à quel point il maîtrise ce sort et du coup jusqu'à quel point s'étend ses connaissances en magie noire (vu que c'est quand même un sort vraiment balèze et qu'il faut être très balèze en magie noire pour l'exécuter correctement sans tout brûler sur son passage), donc je préfère voir avec toi.

après ça, tout sera bon pour moi. et on pourra se trouver un lien, entre un chanteur et un musicien, je pense que ça pourra se faire facilement héhé.

_________________

Can you even see what you're fighting for? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear. Take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, Times are changing. do you believe ? walk on water.▼▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : la p'tite mouette.
› messages : 121
› autres comptes : aucun.
› célébrité : matt smith.
› crédits : la p'tite mouette.
› âge : trente-trois ans. l'âge défile et le corps se meurt mais l'âme reste insouciante et espère atteindre l'immortalité à jamais. je suis comme peter pan. je ne veux pas vieillir.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Ven 15 Déc - 3:18

owii !
haww, merci pour tout ! I love you
(bah oui ! je le prouve par ma présence chez les serpents ! /PAAAN/)

aha, pas de problème pour ça !
pour le sortilège de feudeymon, j'avais supposé qu'en effet, il ne serait pas aussi contrôlable que les autres sorts vu que ça fait que quelques années qu'ariel s'intéresse à la magie noire et qu'il l'utiliserait seulement lorsque l'occasion se présenterait à lui - genre un espace ouvert, en dehors des villes, où il pourrait aisément fuir pour ne pas brûler également. -, du coup, j'avais supposé à ce qu'il connaisse le sort mais qu'il ne soit pas pleinement apte à manier les flammes.
voili voilou.

et carrément ! ça sera avec plaisir pour le lien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : blue walrus. (clo)
› messages : 524
› autres comptes : perry.
› célébrité : david prat.
› crédits : avatar (c) balalaika aka mason le parfait. – signature (c) thirty seconds to mars.
› âge : vingt-huit ans.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Sam 16 Déc - 11:14

désolée du délai de réponse, j'ai pas beaucoup mis la tête sur les fofos hier. (travaux à rendre pour demain oblige )

ok je vois le genre. le seul truc qui me dérange c'est que s'il ne contrôle pas vraiment le feudeymon, ça sert à rien de le déclencher et de prendre ses jambes à son cou, le feu s'échappe de sa baguette donc il va juste foutre le feu partout sur son passage jusqu'à ce qu'il brûle avec ou qu'il soit capable de l'arrêter (et donc de le contrôler). Arrow tu comprends ? je ne vais pas ne pas te valider juste pour ça, t'en fais pas, mais je veux juste te prévenir que c'est vraiment à ses risques et périls, faut qu'il le contrôle pour être capable de l'arrêter de sortir de sa baguette, donc il est mieux d'attendre avant de l'utiliser contre des gens/dans des endroits publics. de toute façon, s'il se met à trop l'utiliser, il va juste se faire chopper par les aurors et aller à azkaban, ça reste illégal de mettre le feu partout, et suuuurtout un feu de magie noire quoi. donc je lui suggère de ne pas l'utiliser, mais bon voilà, c'est juste mon conseil. (de toute façon y a plus beaucoup de mangemorts à brûler    Arrow )

bref du coup je te valide, merci pour les explications. I love you

_________________

Can you even see what you're fighting for? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear. Take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, Times are changing. do you believe ? walk on water.▼▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : la p'tite mouette.
› messages : 121
› autres comptes : aucun.
› célébrité : matt smith.
› crédits : la p'tite mouette.
› âge : trente-trois ans. l'âge défile et le corps se meurt mais l'âme reste insouciante et espère atteindre l'immortalité à jamais. je suis comme peter pan. je ne veux pas vieillir.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Sam 16 Déc - 13:24

ahah, pas de problème, je comprends !

ahah, oui, c'est vrai, mais je me suis dis que vu que vincent crabbe l'a fait, pourquoi pas ! mais tu as raison ! je ne comptais absolument pas forcément l'utiliser de toute manière puisque comme tu dis, la guerre est de toute façon finie et que les situations qui pourraient se présenter à lui sans prendre de gros risques sont minimes.

du coup, merci à toi et de rien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : blue walrus. (clo)
› messages : 524
› autres comptes : perry.
› célébrité : david prat.
› crédits : avatar (c) balalaika aka mason le parfait. – signature (c) thirty seconds to mars.
› âge : vingt-huit ans.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Dim 17 Déc - 10:27

ah non mais c'est sûr. mais je voulais pas trop prendre crabbe en exemple parce que bah... c'est pas vraiment un bon exemple, il l'a essayé une fois et son sort l'a tué. Arrow
mais y a pas soucis en tout cas, je te fais confiance.
et de rien pour la validation. (je vais aller me pencher sur ta demande de lien dans la journée )

_________________

Can you even see what you're fighting for? Blood lust in a holy war. In the end, the choice was clear. Take a shot in the face of fear. Fist up in the firing line, Times are changing. do you believe ? walk on water.▼▲
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
› pseudo : la p'tite mouette.
› messages : 121
› autres comptes : aucun.
› célébrité : matt smith.
› crédits : la p'tite mouette.
› âge : trente-trois ans. l'âge défile et le corps se meurt mais l'âme reste insouciante et espère atteindre l'immortalité à jamais. je suis comme peter pan. je ne veux pas vieillir.
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   Dim 17 Déc - 11:37

ahah, c'est vrai !
et ça marche ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: think twice, being evil has a price.   

Revenir en haut Aller en bas
 
think twice, being evil has a price.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MOC] Hors-Saison : Evil Pohatu
» Waadzekeuk, Big Boss Evil Sunz
» Price of Freedom de Compass Game
» Tucker & Dale vs Evil : Le film
» BESOIN D'AIDE POUR EVIL SUPERMAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIEF'S DOWNFALL. :: GESTION :: into the pensieve :: fiches validées-
Sauter vers: